Ad Top Header

Togo: Des chefs traditionnels suspendus par le gouvernement

By January 13, 2021 5535

Au Togo, le gouvernement exerce un contrôle sur la chefferie traditionnelle. Des chefs traditionnels qui l’ignoraient viennent de l’apprendre à leurs dépens. En Conseil des ministres présidé mercredi par Faure Gnassingbé, le ministre de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi a rendu compte de la suspension de 3 chefs cantons traditionnels. Dans le même temps, 4 autres ont été reconnus.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, M. Boukpessi a présenté deux compte-rendus au cours des travaux.

Le premier relatif aux décrets portant reconnaissance de 4 chefs cantons. 3 désignés par voie coutumière. Il s’agit de celui de Pagouda, de Pessare tous  dans la préfecture de la Binah et celui de Sessaro à Sotouboua. Le chef canton d’Imle dans la préfecture est quant à lui reconnu par voie élective.

Le second compte-rendu est relatif à la suspension pour 6 mois du chef canton de Vokoutimé dans le Vo, de Djama  et celui de Glei dans l’Ogou au motif de la mise en place d’une organisation illégale de chefferie traditionnelle.

« Il convient de rappeler que dans sa vision de promotion du développement local, le gouvernement accorde une attention particulière aux acteurs locaux. C’est dans cet esprit qu’il a revalorisé le traitement des chefs canton » précise le communiqué de presse.

Notons qu’au Togo les chefs traditionnels jouent un  rôle ‘’important’’ dans la préservation de la cohésion nationale et l’adhésion des populations aux politiques publiques.

OTR