Ad Top Header

CACIT initie des collégiennes à un engagement politique

By October 25, 2020 605

Le  Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) incite des jeunes collégiennes à participer aux instances de prise de décisions dans leurs différentes communautés.  Dans ce sens, l’organisation de défense des droits humains vient de sortir de camps 30 filles formées en leadership transformationnel.

L’initiative du CACIT s’inscrit dans le cadre de son projet d’appui à une participation politique des femmes dans la région des Plateaux et des Savanes.

Le projet financé par l’ambassade d’Allemagne au Togo entend contribuer à l’empowerment des jeunes filles en vue de renforcer leur représentativité dans les instances de prise de décision au sein des programmes de développement communautaire.

Il consiste principalement en l’organisation de deux camps sur le leadership transformationnel à Danyi et à Cinkassé.

Le projet  fait suite au constat selon lequel, la proportion des femmes dans les instances de prise de décisions n’a pas évolué significativement durant les cinq dernières années au Togo.

En effet, lors des récentes élections locales, sur 1527 postes à pourvoir, 129 sièges sont revenus aux femmes soit un taux de 08 %. Dans les communes de Danyi 1, Danyi 2, Cinkassé 1 et Cinkassé 2, sur les 49 postes à pourvoir, à peine 09 sont occupés par des femmes.

Ainsi du 19 au 23 octobre dernier, 30  jeunes filles et  06 superviseurs à raison de 15  jeunes filles et 03 superviseurs par région ont été formées à Danyi et à Cinkassé. Ces jeunes filles ont été identifiées sur la base de leur résultat scolaire à l’examen de BEPC.

Pendant 5 jours, les participantes se sont familiarisées au fonctionnement des institutions de la République de leurs localités et ont été sensibilisées  pour  la promotion de la participation politique des femmes dans leurs régions.

Le dernier jour du camp  a été  consacré à l’organisation d’une visite des institutions de la République dont les mairies et préfectures des zones cibles. Ceci a permis  de rapprocher les jeunes filles des responsables locaux et surtout de leur offrir une immersion dans le quotidien des mairies et des préfectures.

La formation a été synchronisée. A Danyi, elle s’est déroulée sous le regard de Doris Guinhouya et à Cinkassé sous la supervision de Rachel Molley. Elles sont respectivement responsable du département promotion des droits de l’homme et genre ; et responsable du département protection au CACIT.

© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN