Ad Top Header

Eli Goka et le concept d’EMI pour sauvegarder la paix

By August 26, 2020 394

Le Conseil national de la jeunesse (CNJ) en collaboration avec le Collectif des jeunes pour le développement (CJD) et le Mouvement des jeunes promoteurs de la paix (MJPP) a célébré mardi en différé la Journée internationale de la jeunesse 2020. L’événement a été marqué par un webinaire de sensibilisation sur la paix et la sécurité. A l’occasion, Eli Goka-Adokanou a invité les jeunes à s’éduquer à l’EMI : l’Education aux Médias et à l’Information.

Journaliste de son état, promoteur du groupe médias Citafmedia, Eli Goka Adokonou a été l’un des animateurs du webinaire dont le thème général est « Appel à l’engagement des jeunes dans la mise en œuvre des résolutions 2250 et suivantes des Nations Unies sur la jeunesse, la paix et la sécurité ».

Dans sa communication, le journaliste politologue a évoqué le partenariat des médias pour l’engagement des jeunes à la paix et à la sécurité.

Pour lui, la presse a une grande responsabilité dans le devenir des  sociétés. A  ce titre elle doit se donner la lourde responsabilité d’aseptiser les informations surtout celles qui sont destinées  à la jeunesse.

Les médias, pensent-ils, doivent constituer un véritable canal  d’information et de formation des jeunes pour la préservation de la paix et la sécurité.  Et au-delà, aller vers un concept nouveau 

« Le plus important c’est que les gens puissent être éduqués à l’EMI ; l’Education aux Médias et à l’Information. Un  concept que véhiculent largement plusieurs organismes des Nations Unies dont l’Unicef », a  recommandé le représentant du CJD. 

M. Goka-Adokanou précise que l’EMI va amener les jeunes   à faire une lecture critique et distanciée des  contenus de la pratique citoyenne des médias  et une initiation aux langages, aux formes médiatiques pour pouvoir s'informer suffisamment, s'exprimer librement et produire soi-même de l'information.

Le concept permettra également selon lui, le  développement d'une compétence de recherche, de sélection et d'interprétation de l'information, ainsi que d'évaluation des sources et des contenus.

Enfin, conclut-il, l’EMI va aider la jeunesse à avoir une compréhension des médias, des réseaux et des phénomènes informationnels dans toutes leurs dimensions : économique, sociétale, technique, éthique, pouvant les éloigner de la haine tribale ou ethnocentriste.

OTR