Print this page

Togo: les Catholiques invitent le gouvernement à restaurer la confiance

By August 21, 2020 484

Des fidèles laïcs catholiques remettent au goût du jour le dossier d’espionnage téléphonique dont sont victimes des leaders d’opposition et Evêques du Togo. Jeudi, 6 mouvements et associations ont dénoncé une violation des  dispositions de la Constitution togolaise et le secret de la direction spirituelle telle que pratiquée par l’Eglise catholique. Ils exigent de ce fait une réaction du gouvernement togolais.

Le Mouvement des cadres catholiques du Togo (MCCATHO), le Renouveau Charismatique du Togo (RCC), la Fédération des organisations féminines  catholiques du Togo (FOFCATO), la Fédération des associations et mouvements, le Conseil diocésain du laïcat (CDL Lomé) et le Conseil de coordination de l’action catholique des jeunes (CCACJ Lomé) sont les mouvements et associations qui marquent le gouvernement togolais à la culotte.

Pour ces laïcs, les Pasteurs qui sont écoutés ont pour mission, la direction et l’accompagnement spirituels qui sont des échanges relevant du fort-interne pouvant se faire aujourd’hui par les mêmes de communication classiques de même que la confession sacramentelle, qui elle se fait par contact physique.

Ils craignent de ce que les  vies privées et spirituelles de tous les fidèles catholiques se retrouvent dans les mains d’un individu qui serait prêt à les balancer dans le domaine public quand il en aura l’envie.

« Nous condamnons cet acte qui viole d’une manière flagrante les dispositions de la Constitution togolaise de la loi n° 2018-018 du 17 décembre 2012 sur les communications électroniques, de la loi n°2019-014 du 29 octobre 2019 relative à la protection des données à caractère personnel et aussi le secret de la direction spirituelle telle que pratiquée et conçue par l’Eglise catholique » ont-ils incriminé.

Ces  mouvements et associations réaffirment leur soutien  aux  victimes. Parallèlement, ils demandent au gouvernement de donner suite à ce dossier.

« Nous  demandons  aux autorités gouvernementales de communiquer sur cette situation afin d’éclairer l’opinion nationale et internationale sur ce qui apparaît comme une atteinte grave du vivre ensemble afin de restaurer la confiance qui doit régner entre l’Eglise et l’Etat, entre le peuple de Dieu et les responsables politiques qui sont également membres de ce même peuple de Dieu » ont-ils exhorté.

Le dossier d’espionnage a été révélé par le « Monde » et The « Guardian ». Selon les journaux,  Mgr Benoit Alowonou,  Père Marie Pierre Chanel Affognon et autres personnalités togolaises sont mis sur écoute grâce au logiciel Pegasus.

Louis KAMAKO

Related items