Ad Top Header

Togo: la police perturbe la naissance du "Mouvement Conscience Mandela"

Le lancement de l’association « Mouvement Conscience Mandela » prévu sur ce 18 juillet a pris une tournure inquiétante. Me Joseph Akpossogna et compagnie ont vu leur événement étouffé par des forces de l’ordre et sécurité dénonçant une base illégale de leur association. Néanmoins dans les tractations, ils sont parvenus à exposer aux médias les principaux objectifs de l’association.

Très tôt le matin, le lieu de la cérémonie a été envahi par les forces de l’ordre.  Alors que les organisateurs s’apprêtaient à s’installer les  gendarmes ont débarqué à l’improviste pour interdire aux responsables la tenue de l’événement. Les hommes en treillis ont expliqué qu’ils ont reçu l’ordre d’empêcher  le lancement du « Mouvement Conscience Mandela », qui selon eux n’a pas de récépissé.

En face, Me Joseph Akpossogna dénonce la frilosité du pouvoir et estime que l’association est née depuis 2018.

« Nous avons tous les documents nécessaires depuis 2018. Par ailleurs nous sommes dans un régime déclaratif. Ce qui veut dire que dès lors que vous créez une association, vous réunissez les documents nécessaires, vous saisissez le ministère de l’administration qui vous donne le quitus de procéder au payement et afférents, vous êtes déjà nés. Vous n’allez plus attendre le récépissé. C’est ce  que dit la loi 1901 qui régit la création des associations » a rappelé Me Akpossogna, l’un des responsables de l’association.

Contraindre de quitter les lieux, les organisateurs ont  vents et marrées entretenu la presse dans un lasse de temps.

Ils signalent que « Mouvement Conscience Mandela », a pour vision de contribuer aux processus démocratiques et d’Etat de droit au Togo et en Afrique.

L’association a entre autres pour objectifs de promouvoir des valeurs et principales de paix, de justice, d’Etat de droit et de démocratie tels que prônés par Neslon Mandela ; de susciter l’intérêt de la jeunesse africaine autour de ces valeurs ; conscientiser les Togolais et les peuples africains sur le besoin d’un changement de paradigme ; promouvoir la culture de l’intérêt général et collectif et œuvrer au respect des droits humains en milieu carcéral.

En termes de moyens d’action, il est prévu une interpellation des pouvoirs publics sur des sujets d’ordre général, la sensibilisation des populations en général et les forces vives de la nation en particulier sur les sujets de grande importance…etc.

L’association œuvre dans le domaine de la démocratie, l’Etat de droit, droits humains, citoyenneté, élections, bonne gouvernance, gouvernance locale et œuvres sociales et humanitaires.

© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN