Ad Top Header

COVID19: l'Eglise de Pentecôte du Togo vient en aide à ses fidèles

Déjà deux mois que le Togo est touché par la pandémie au coronavirus. Face à l'urgence de la situation, le gouvernement togolais a pris un certain nombre de mesures. Ces mesures ne sont pas sana conséquences sur le quotidien des populations en cette période de crise sanitaire. Ceux qui ont un peu de moyen viennent en aide aux nécessiteux. C'est également ce qui explique l'action de l'église de pentecôte du Togo, paroisse de Gbenyedzi-Kopé.

Face à la pandémie au COVID-19, l'heure est donc à la solidarité. Et cette solidarité, l'église de pentecôte du Togo l'a sans doute compris. Ce lundi 04 Mai 2020, les responsables de l'église ont fait don de vivre à 300  nécessiteux de ses  fidèles.

Composé essentiellement de maïs, haricots, du riz et autres, ce don vient soulager les fidèles en cette période de crise sanitaire.

« Le partage fait partie des enseignements bibliques. Alors face à la situation du Coronavirus et toute la crise économique qu'elle engendre au sein des familles, nous au sein de l'église de Pentecôte du Togo, paroisse de Gbenyedzi-Kopé avons décidé de venir en aide à nos fidèles. C'est justement ce qui explique le geste de ce matin », a indiqué le pasteur Hounaké Anani l'église de Pentecôte du Togo, paroisse de Gbenyedzi-Kopé, avant d'ajouter « Ceci n'est qu'une première phase. Plus nous aurons des donateurs, plus nous en ferons d'avantage ».

Ce don des responsables de l'église va tout droit au cœur des bénéficiaires. Ils saluent l'action des responsables et demandent la bénédiction divine sur ceux-ci. " Le moment est difficile pour tout le monde. Ce don est venu au bon moment et vas énormément nous soulager", nous a confié Da Akou, fidèle de l'Eglise de Pentecôte du Togo, paroisse de Gbenyedzi-Kopé. 

Il a souligné que pendant cette période de crise sanitaire où les églises et autres lieux de regroupement sont fermés, les responsables de l'église de pentecôte du Togo, paroisse de Gbenyedzi-Kopé sert la parole aux fidèles via les réseaux sociaux.

OTR