Ad Top Header

Présidentielle: la CNSC privée de l’observation électorale

By February 19, 2020 236

La Concertation nationale de la société civile du Togo (CNSC-Togo) va devoir renoncer à l’observation du scrutin présidentiel du 22 février prochain. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) vient de lui annuler son accréditation. Pour l’équipe de Tchambakou Ayassor, la CNSC-Togo s’apprête à mener une activité d’ingérence dans le processus électoral à des fins ignorées.

L’information contenant l’annulation et le retrait de l’accréditation à la CNSC-Togo  pour l’observation électorale de 2020  est contenue dans une lettre adressée à  Franck Koffi Kepomey.

En effet dans une note en date du 17 février, la CENI a notifié au directeur exécutif qu’il lui a été donné de constater que la CNSC-Togo est en train de s’apprêter à mener une activité d’ingérence dans le processus électoral à des fins ignorées. Ce qui,  poursuit la lettre est bien contraire à l’objectif pour lequel elle a été accréditée.

« Aussi sommes-nous au regret de vous signifier par la présence, l’annulation de ladite accréditation qui vous a été délivrée et vous prions de bien vouloir la retourner à la CENI accompagnées de tous les badges et accréditations individuelles reçus », ajoute le courrier.

Ceci  constitue sans nul doute un coup dur à  la « Mission Citoyenne d’Accompagnement du Processus Electoral », qui consiste  à former et à déployer des observateurs sur tout le territoire national pour le monitoring des différentes phases de la présidentielle 2020.

Le projet lancé en novembre 2019 par la CNSC-Togo a prévu dans sa phase II, le déploiement de 220 observateurs au piquet et 120 observateurs mobiles à court terme.  

OTR