Ad Top Header

Le MFP 228 appelle à des réformes constitutionnelles favorables aux jeunes

By March 22, 2018 182

Dans la logique de son appel du 28 septembre 2017, le Mouvement flambeau patriotique (MFP 228) a tenu mercredi une séance de sensibilisation sur le leadership et la place des jeunes dans les réformes constitutionnelles. Occasion pour cette organisation de se prononcer clairement contre un retour intégral à la Constitution de 1992. Le MFP 228 est favorable aux réformes et souhaite qu’une part belle soit faite aux jeunes pour leur éligibilité aux postes électifs.

Le Togo traverse une crise sociopolitique depuis 7 mois et la situation des jeunes peine toujours à changer. Pendant que le dialogue politique est en cours pour résoudre la crise, le MFP 228, dans le cadre de son appel patriotique du 28 septembre estime que les jeunes doivent être pris en compte.

Mercredi, le mouvement a réuni plusieurs dizaines de jeunes togolais à Adéticopé pour débattre du rôle de la jeunesse dans les réformes institutionnelles et constitutionnelles au Togo.

« Les réformes institutionnelles et constitutionnelles interpellent tout le monde. Il faut que la jeunesse togolaise arrête de sous-traiter ses intentions, de sous-traiter ses problèmes. Il est important que les jeunes s’expriment et dire en réalité ce qu’ils veulent », a indiqué Samuel Karou, Secrétaire général du MFP 228.

M. Karou a également estimé qu’il est temps que le peuple togolais s’exprime sur la question des réformes soit par ses représentants à l’Assemblée nationale soit directement dans le cadre d’un scrutin.

De même, le coordonnateur du MFP 228 a estimé que pour la paix et la quiétude, il est temps de rompre avec les marches et les manifestations, les insultes et les diffamations, les manipulations des jeunes à des fins personnelles et politiques, l’achat de conscience des individus et surtout des jeunes.

L’organisation plaide pour l’émergence chez les jeunes togolais d’une capacité de jugement critique.

« Il faut limiter le mandat dans tous les secteurs et refuser le retour à la constitution de 1992 notamment à la partie où il stipulé qu’il faut être âgé de 45 ans pour être éligible aux fonctions de Président de la République », précise le coordonnateur.

Les responsables du MFP 228 appellent les jeunes togolais à être des citoyens exemplaire, ambitieux, respectueux qui contribue au développement de leur pays.

Et suivant l’évolution du dialogue politique en cours, le MFP lance un appel à tous les députés de l’Assemblée nationale togolaise.

« Que tous les députés du Parlement togolais capitalisent l’acquis des réformes en votant dans les brefs délais une loi sur la limitation de tous les mandats et le scrutin à deux tours avant la fin du mois d’avril 2018 pour éviter que le référendum ne devienne absolument une évidence dans l’intérêt du peuple tout entier », dit-il.

Notons que la séance de sensibilisation d'Adeticopé a été animée par l'ancien ministre, Ouro-Bossi Tchakondo.

OTR