Ad Top Header

Reçu dimanche par Pyramide Fm, Gabriel Messan Agbeyomé Kodjo, le président de l’Organisation pour bâtir dans l’unité un Togo solidaire (OBUTS) a abordé la nécessité de participer au forum qu’organise le HCRRUN à partir de ce lundi sur les réformes institutionnelles. L’ancien Premier Ministre est également revenu sur l’organisation il y a 25 ans de la Conférence nationale souveraine et la nécessité pour l’opposition de s’unir pour avancer.

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l'Unité Nationale (HCRRUN) a lancé jeudi un atelier national devant permettre de réfléchir sur les orientations à donner aux réformes politiques prévues au Togo. Si l’initiative est appréciée par la plupart des partis politiques et organisations de la société, certains partis politiques fustigent la démarche du HCRRUN. Parmi eux, le Parti des Togolais.

Parallèlement à sa mission, le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au renforcement de l'Unité Nationale (HCRRUN) organise du 11 au 15 juillet prochain un atelier national sur les réformes politiques et institutionnelles. En prélude à cet événement, l'institution a tenu jeudi à son siège à Lomé une conférence de presse pour dévoiler aux médias les objectifs en vue de cette grande assise.

Jean-Pierre Fabre vient (encore) d’envoyer une lettre à la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Michaëlle Jean. Dans la lettre datée du 22 juin dernier et rendue publique par l’ANC mardi, l’ancien candidat malheureux à la présidentielle de 2015 appelle à une pression sur le pouvoir de Lomé pour les réformes et le fichier électoral.

Le projet de loi de l'ANC et l'ADDI introduit la semaine dernière à l'assemblée nationale est loin de recevoir  l'assentiment du député et président du Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD). Djimon Oré reçu mardi sur les antennes d'une radio locale a démontré combien de fois il est contre une telle proposition de loi.

André Kangni Afanou a foi que l'atelier national du Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l'unité nationale qui a lieu du 11 au 15 juillet prochain est un cadre propice pour accoucher les réformes. Reçu lundi par nos confrères de Nana, le Directeur Exécutif du CACIT invite à cet effet tous les acteurs à y prendre part.

Les députés de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et l’Alliance des démocrates pour un développement intégral (ADDI) ont déposé mercredi une proposition de loi à l’Assemblée nationale. Ladite proposition de loi porte sur la modification constitutionnelle. 

Le Délégué national aux affaires intérieures du Parti des Togolais, Gnimdéwa Atakpama analyse le processus de décentralisation tel qu’enclenché par le gouvernement togolais. Dénonçant une posture unilatérale des autorités, le responsable du parti d’Alberto Olympio estime que le gouvernement devrait communiquer les conclusions des travaux du Comité technique à ces partenaires de l’opposition. 

Le Président national du parti politique ADDI, Alliance Démocratique pour le Développement Intégral n’est pas du tout fier que les Togolais aient  vite passé à l’as la dernière lettre des Evêques du Togo, les rappelant la nécessité des réformes politiques. Très préoccupé par le contenu de cette note, le Professeur Aimé Guogué a fait mercredi une intervention inopinée sur les réseaux sociaux pour dire brièvement ce qu’il pensait de ce document de quelques pages. Aimé Gogué justifie sa réaction au micro de Togo Breaking News dans l’interview ci-après.

Le Président national de l'Organisation pour bâtir dans l'Union un Togo Solidaire (OBUTS) croit toujours à la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles. Invité lundi de Victoire Fm, Gabriel Agbéyomé Kodjo a laissé entendre que les réformes sont encore possibles avec la mise en place de la commission de réflexion sur les réformes présidée par Awa Nana-Daboya. 

© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN