Ad Top Header

Nicolas Lawson pourrait rejoindre dans les prochains jours la coalition des 14 partis politiques de l’opposition mais ne partagera pas toutes ses revendications. Le Président national du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR), a fait comprendre au groupe des 14 que la Constitution de 1992 n’est pas la solution au problème togolais. C’était au cours de leur entretien qu’ils ont eu la semaine dernière après la lettre du PRR demandant à la coalition de s’ouvrir à  d’autres formations politiques.

Nicolas Lawson a fait part il y a une semaine de sa décision de se joindre aux manifestations publiques de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise. Le Président national du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR) entend descendre aussi dans les rues dans les prochains jours aux côtés de ses pairs de l’opposition  pour faire ombrage au processus électoral mis en branle par le gouvernement.

Nicolas Lawson a de la nausée pour le prochain dialogue inter-togolais qui s’ouvre certainement ce jeudi 15 février. Alors que beaucoup continuent par se bousculer aux portillons, le Président national du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR) dit ne trouver aucun intérêt pour ce rendez-vous. Nicolas Lawson rejette l’idée d’un gouvernement de transition et conseille à Faure Gnassingbé de se débarrasser de la « minorité pilleuse » pour  satisfaire les différentes revendications sociales dans le pays avec la mise sur pied d’un gouvernement de salut public.

Si Nicolas Lawson comprend la lutte que mène actuellement le peuple togolais et lui apporte de temps en temps son soutien, il ne comprend tout de même pas la position des leaders de la Coalition de l’opposition sur la question du dialogue et cerne moins la revendication du retour à la Constitution de 1992. Le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR), qui dit ne pas être intéressé par le dialogue en préparation, demande à Faure Gnassingbé de mettre en place un gouvernement de salut public.

L’opposition togolaise clôture ce samedi ces trois jours de manifestations destinées à obtenir le retour à la version originelle de la Constitution de 1992, l’effectivité du vote de la diaspora et la libération des personnes arrêtées dans le cadre de la contestation en cours. C’est également l’occasion choisie par le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR) qui, dans un cri de cœur, appelle la Coalition des 14 partis politiques à marcher sur le Palais de Lomé II pour arracher le pouvoir.

Le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR) revient sur la crise que traverse le Togo. Pour Nicolas Lawson, le Togo est devenu le pays de la crise permanente avec des soubresauts de violences et de morts. Il assure que le présent n’assure rien de bon pour l’avenir. De même, il interpelle le Chef de l’Etat togolais à se mettre au-dessus de la mêlée partisane et à prendre toute sa responsabilité pour une sortie de crise qui doit se traduire par la formation d’un gouvernement de transition ou de salut public.

Le président du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR), Nicolas Lawson ne fait aucun cadeau à Awa Nana-Daboya, la présidente de la Commission de réflexion sur les réformes. Intervenant dimanche sur Pyramide FM, l’ancien candidat à la présidence togolaise taxe la présidente de l'institution d’être un problème et une honte pour le Togo. Et la tournée en cours est simplement une mascarade pour M. Lawson.

Le président de la formation politique Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR), Nicolas Lawson est contre les cérémonies de purification qui sont en cours au Togo. Cette initiative est selon lui des balivernes et des tromperies qui n'ont aucun effet.

« Après la mise en demeure par la Cour Constitutionnelle de devoir réexaminer en commission puis en séance plénière la proposition de loi, présentée par le groupe ANC–ADDI, vous avez au contraire affiché votre morgue ». C’est ce qu’écrit lundi Nicolas Lawson, le président du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR) dans une lettre adressée au président de l’Assemblée nationale togolaise, Dama Dramani.

Le président du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR), Nicolas Lawson ne faiblit pas dans sa foi de voir le Togo devenir l’or de l’humanité, comme voulu par les pères de l’indépendance du pays. Celui qui se dit investi d’une mission particulière par Dieu continue de proposer et compte faire triompher des solutions de progrès et de transformation fondamentale de la société togolaise.

Page 2 of 3
OTR