Ad Top Header

Le parquet de Lomé s’oppose à la sentence prononcée mercredi contre le prophète Esaïe Dekpo et l’apôtre Kokou Gabriel Doufle. Il vient de faire appel du verdict rendu mercredi dernier. Ils devront alors attendre un prochain jugement pour savoir le sort qui leur est réservé.

Le Prophète Esaie Dekpo passe ses dernières heures en prison. L’homme de Dieu proche de l’ancien Premier ministre du Togo, Gabriel Messan Agbeyome Kodjo, détenu depuis septembre 2020 pourra recouvrer sa liberté d’ici mi-janvier. Tel est le verdict final de la justice togolaise qui le poursuit pour trouble à l’ordre public.

C’est à l’unanimité que les différentes entités de l’opposition togolaise et des organisations de la société civile ont condamné l’arrestation de Gérard Djossou et de Brigitte Adjamagbo-Johnson. Le pouvoir togolais accuse les 2 leaders de la Dynamique Mgr Kpodzro de disposer des documents portant sur un projet d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat. L’ANC, le Front citoyen Togo Debout, les FDR, le PSR, l'UDS-Togo, l’ADDI, François Boko, Dr Jean-Emmanuel Gnagnon, Pasteur Edoh Komi et bien d’autres ont exigé la relaxe pure et simple des opposants.

La Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) est remontée contre le pouvoir de Faure Gnassingbé. L’arrestation spectaculaire de Gérard Djossou le vendredi et celle de Brigitte Adjamagbo le samedi pendant qu’elle rendait visite à son collègue à la gendarmerie participent selon ce regroupement  d’un vaste complot  ourdi contre lui dans le but de le décapiter. Le but selon la conférence des président de la DMK, qui réclame d’ailleurs la relaxe pure et simple de ces 2 leaders, est d’empêcher le mouvement ayant soutenu Agbéyomé Kodjo à la présidentielle de 2020, d’assurer « l'alternance au sommet de l'Etat ».

Gérard Djossou et Brigitte Adjamagbo sont actuellement détenus à la gendarmerie nationale. Pour le procureur de la République, ces responsables de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) sont arrêtés pour atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro enregistre une nouvelle arrestation en son sein. Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson a été arrêtée samedi en fin de soirée. L'interpellation de la coordinatrice de la DMK intervient alors que Gérard Djossou, le représentant de la Dynamique à la CENI a été enlevé vendredi et gardé aux dernières nouvelles au Service central de recherches et d'investigations criminelles (SCRIC) de la gendarmerie nationale.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) contestant le 4e mandat de Faure Gnassingbé est persécutée. A la veille de sa manifestation interdite, un des leaders de ce regroupement de partis politiques a été enlevé et conduit à une destination inconnue. Gérard Djossou a été enlevé après une rencontre avec le G5, Groupe des 5 ambassadeurs accrédités au Togo.

La Dymanique Monseigneur Kpodzro n'entend pas abdiquer. Malgré l'interdiction de la manifestation du 28 novembre prochain, la Conférence des présidents de ce regroupement  appelle les populations togolaises à rester mobilisées et à n'a pas  céder à la peur.

La Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) ne pourra pas manifester dans les rues de Lomé samedi prochain. Le ministre en charge de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement des territoires a refusé la manifestation.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) accuse le Togo d'être le responsable du malheur des peuples ivoirien et guinéen. Selon ce regroupement politique, il n'y a pas changement de régime en Côte d'Ivoire et en  Guinée cette année parce que le Togo a montré le mauvais exemple. Pour rectifier le tir, Monseigneur Kpodzro et sa Dynamique annoncent la mutualisation des ressources des trois pays affectés par les crises post-électorales.

Page 1 of 5
OTR