Ad Top Header

Le Chef de l'Etat togolais et sa Première ministre ont publié jeudi la liste des membres du nouveau gouvernement. On note plusieurs entrées notamment celles du Prof Dodzi Kokoroko, de Myriam Dossou-d'Almeida, d'Edem Kokou Tengue, d'Adjovi Apedo, de Pierre Lamadokou, de Tiem Bolidja, notamment. Fait remarquable, le retour du ministère des armées qui sera détenu par une femme, du nom de Marguerite Gnakadè. Pour la première fois également, le ministère de la planification et de la coopération est rattaché à la Présidence. Voici la composition complète du gouvernement.

Aussitôt nommée aussitôt au poste. La nouvelle Première ministre du Togo, Victoire Tomegah-Dogbé a pris officiellement ses fonctions seulement 3 heures après sa nomination. C’est à l’issue d’une cérémonie de passation de charges. Mme Tomegah-Dogbé a remercié le Chef de l'Etat pour le choix porté sur elle et promet des résultats au profit des populations.

L’Association des Artistes Solidaires pour l’Emergence de la Culture Akposso (AASECA) a tenu dimanche à Lomé son assemblée générale. La rencontre a permis l'élection et l’installation des membres du Bureau exécutif.

Le Chef de l'Etat togolais a nommé lundi Sandra Ablamba Johnson au poste du secrétariat général de la présidence. Mme Johnson remplace ainsi Patrick Tete-Bénissan décédé le mois dernier à Paris. Dans le même temps, Kanka-Malik Natchaba est promu Secrétaire général du gouvernement. Une ascension pour ces 2 conseillers de Faure Gnassingbé.

Le Produit Intérieur Brut (PIB) 2016 du Togo est réévalué. De 2.618,1 milliards il passe désormais à 3.574,4 milliards de francs CFA soit une augmentation de 36,5%. A première vue, cette  réévaluation est une bonne nouvelle pour une parfaite relance de l'économie nationale assommée ces derniers mois par la crise à coronavirus. Mais au sein de la classe politique de l'opposition on trouve que ce projet est un  mort-né à cause de la corruption qui ronge le pays depuis belles lurettes. 

Selom Klassou n'est plus Premier ministre du Togo. Le Chef de l'État togolais, Faure Gnassingbé a acté sa démission vendredi. Il expédie pour l'instant les affaires courantes.

Des fidèles laïcs catholiques remettent au goût du jour le dossier d’espionnage téléphonique dont sont victimes des leaders d’opposition et Evêques du Togo. Jeudi, 6 mouvements et associations ont dénoncé une violation des  dispositions de la Constitution togolaise et le secret de la direction spirituelle telle que pratiquée par l’Eglise catholique. Ils exigent de ce fait une réaction du gouvernement togolais.

Le gouvernement togolais s’est prononcé mercredi sur le décès de Me Yawovi Agboyibo. L’ancien Premier ministre a rendu l’âme le 30 mai dernier à Paris des suites d’une crise.

Au Togo, la pratique républicaine veut que le Premier ministre en poste donne sa démission au Chef de l’Etat à l’issue des élections législatives et/ou présidentielle. Depuis la prestation de serment de Faure Gnassingbé le 03 mai dernier, l’opinion publique s’attend à une telle démarche de la part de Sélom Klassou surtout que des noms circulent pour occuper le poste. Pour l’heure, Faure Gnassingbé, qui a son nouveau Premier ministre dans ses papiers, détient le sort de Sélom Klassou.

Le ministre togolais de la fonction publique, Gilbert Bawara et son collègue en charge de la santé, Moustafa Mijiyawa ont échangé mardi avec les syndicats des agents hospitaliers du Togo. La rencontre a été une occasion pour le gouvernement togolais de témoigner sa satisfaction aux médecins pour le travail qu’ils abattent, permettant au Togo d’enregistrer des avancées avec 10 patients déjà guéris. Pour les deux ministres, tout sera mis à la disposition des agents de santé pour vaincre le Coronavirus.

Page 3 of 8
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN