Ad Top Header

Le gouvernement Tomegah-Dogbe a deux porte-paroles. Akodah Ayewouadan, Ministre de la communication et des médias et Christian Trimua, Ministre des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les institutions de la République ont été désignés pour jouer  ce rôle alors que l’exécutif sortant n’en avait pas. Selon le  ministre en charge de la communication, la désignation de 2 porte-paroles n’est pas fortuite.

Une semaine après sa nomination au poste de Premier Ministre et 5 jours après avoir reçu l’onction de l’Assemblée nationale, Victoire Tomégah-Dogbé entame le vif du sujet. La Cheffe du gouvernement a donné mardi à Lomé de nouvelles orientations au personnel du cabinet de la Primature et le Secrétariat Général du Gouvernement.

L’Union des Forces de Changement (UFC) est doublement déçue. Le parti politique de Gilchrist Olympio prend acte de sa non-participation au gouvernement de Victoire Tomégah-Dogbe après son éjection de celui de Klassou II malgré l’accord RPT-UFC. Principalement, le Détia conteste la sortie médiatique de Charles Kondji Agba lors de laquelle ce sage d’UNIR imputait la situation actuelle aux malentendus internes de l’UFC. Des cadres UFC critiquent le retour au régime du "winner takes all", en déphasage avec le discours de l’ouverture.

Des femmes togolaises sont en joie. Elles comptent se rendre à la Présidence de la République et à la Primature pour l'exprimer. L'action intervient suite à la nomination de Victoire Tomégah-Dogbé au poste de Premier ministre du Togo.

Au lendemain de la formation du nouveau gouvernement, la Première ministre du Togo, Victoire Tomegah-Dogbé a présenté son programme d'action. Le programme est axé essentiellement sur le Programme national de développement (PND). Les députés présents ont unanimement accordé leur confiance à l'exécutif à travers leur vote.

Quelques heures seulement après sa nomination, le nouveau ministre de  l’Economie maritime, de la Pêche et de la Protection de la côte s’est rendu à la plage de Lomé. Edem Kokou Tengue est allé rassurer  les riverains à Kodjoviacopé qui ont assisté jeudi  à l’échouement d’une baleine.

La Première Ministre Victoire Dogbé, a officiellement passé vendredi, le témoin aux nouveaux ministres qui occupent désormais ses postes d’alors. C’est à l'occasion d'une cérémonie de passation tenue au siège du ministère que l’ancienne ministre du développement à la base, de l’artisanat et de l'emploi des jeunes.

Ils sont omniprésents dans les gouvernements de Faure Gnassingbé. Gilbert Bawara, Robert Dussey, Damehame Yark, Payadowa Boukpessi ou encore Pius Agbetomey sont maintenus dans la nouvelle équipe. Ces indéboulonnables constituent la colonne vertébrale d’un exécutif qui enregistre l’entrée de plusieurs technocrates. Décryptage !

Trois professeurs de l’Université de Lomé font leur entrée dans le nouveau gouvernement de Faure Gnassingbé. Les Professeurs Akodah Ayewouadan et Majesté Ihou-Wateba prennent respectivement les départements de la communication et de l’enseignement supérieur. A la tête de l’Université de Lomé depuis 2016, Prof Dodzi Komla Kokoroko aura désormais la lourde charge de gérer le ministère des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat.

La composition du nouveau gouvernement togolais est connue jeudi. Le tout 1er gouvernement de la Première ministre, Victoire Dogbé comprend 30 portefeuilles en plus des 4 départements relevant directement de la Présidence de la République. On note plusieurs entrées dont celle de Myriam Dossou-d’Almeida qui prend l’important département du développement à la base.

Page 2 of 8
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN