Ad Top Header

De violents affrontements ont opposé samedi les forces de l’ordre et les populations de Koka et de Niamtougou dans la préfecture de Doufelgou. Un incident qui fait suite à des cérémonies de célébration de la fête traditionnelle Sant’m. Au bilan, on déplore un (1) mort, dix-sept (17) blessés et plusieurs dégâts matériels.

La manifestation des habitants de Doufelgou prend d’autres tournures. Destinée à réclamer le corps du défunt Colonel Toussaint Bitala Madjoulba, elle a fini par dégénérer. Selon des informations parvenues à Togobreakingnews, le préfet de Doufelgou a été blessé et un manifestant a été atteint par une balle.

Les habitants de Siou ne décolèrent pas. Ils ont de nouveau battu les pavés lundi pour réclamer le corps du colonel Bitala Madjoulba assassiné dans la nuit du 3 au 4 mai dernier. La manifestation a pris de l'ampleur avec la participation des populations du canton de Koka, Tenega, Niamtougou et de Baga. Gerry Taama, député, natif du milieu et parent du feu Col Madjoulba soutient le mouvement.

La mort lundi  du colonel Bitala Madjoulba embrase, la préfecture de Doufelgou au nord Togo. Jeudi, des habitants de la localité ont envahi les rues  pour réclamer justice au Chef corps du 1er Bataillon d'intervention rapide (BIR). Pour les manifestants, le décès du colonel est une disparition de trop dans l'armée togolaise.

Présent dans la région de la Kara depuis samedi dans le cadre des luttes traditionnelles en pays Kabyè (Evala), Faure Gnassingbé a saisi l’occasion pour inaugurer dimanche à Niamtougou le marché central de la Préfecture de Doufelgou. C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement.

OTR
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN