Ad Top Header

L’heure n’est plus à l’impunité dans les rangs des éléments des forces de l’ordre et de sécurité au Togo. Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Damehame Yark ne couvre plus les indélicatesses. Des agents qui affichaient des comportements indignes en commettant des infractions durant l’année 2020 l’ont appris à leurs dépens. Ils ont été tout simplement sanctionnés.

Le grand Lomé vit ce dimanche soir sa dernière nuit de couvre-feu. Alors qu’une confusion s’installe en ville laissant croire que le couvre-feu a pris fin dimanche matin à 5 heures, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Damehame Yark précise que la mesure court jusqu’à lundi matin.

Depuis le début de l’état d’urgence décrété en raison de la crise sanitaire, les manifestations politiques sont systématiquement interdites par le gouvernement togolais. Ainsi, aucune manifestation n’a pu se tenir depuis l’élection présidentielle du 22 février 2020 malgré les multiples tentatives de la Dynamique Mgr Kpodzro. Le gouvernement togolais est accusé d’utiliser la Covid19 comme une arme politique. Pour le ministre de la sécurité et de la protection civile, Damehame Yark, il n’en est rien. Le général invite d’ailleurs les responsables politiques à oublier leurs querelles pour aider les autorités à remporter le combat contre la pandémie.

Le Togo se rappelle des martyrs de l’attentat du 23 septembre 1986. Pour ce 34è anniversaire, le gouvernement a procédé à un dépôt de gerbe pour honorer la mémoire des victimes de cette agression. C’est le ministre en charge de la sécurité, Général Damehame Yark qui a présidé la cérémonie.

La 5è Réunion des Ministres en Charge de la Sécurité et des Frontières du Conseil de l'Entente s’est tenue vendredi à Lomé. Elle a été présidée par le général Damehane Yark, ministre togolais de la sécurité et de la protection civile et a enregistré la participation du ministre en charge de l'administration territoriale, Payadowa Boukpessi. Cette réunion annuelle a permis aux ministres d’examiner des points pouvant aboutir à la sécurisation des frontières contre les djihadistes.

Malgré le ralentissement des activités dû à la pandémie de la Covid19, les routes togolaises ont encore été meurtrières les 6 derniers mois. Selon le bilan du 1er semestre livré par le ministre togolais de la sécurité, 241 personnes ont perdu leurs vies dans plus de 2 627 accidents de janvier à juin derniers.

Charity Yawoavi Vodjogbe signale des menaces de mort qui pèsent sur sa vie et celle des 82 enfants orphelins qu'elle a en charge. La fondatrice de l'ONG Fondation Secours Universel (FSU) dénonce un plan macabre ourdi sur sa propre personne et son centre. Elle impute la responsabilité à Komlanvi Agboyibor adjoint au maire du Golfe 7 et appelle le Général Damehame Yark au secours.

Le Général Damehame Yark prévient contre les sorties intempestives en cette période de coronavirus au Togo. Désormais les voyages non officiels au-delà des frontières togolaises coûteront aux concernés une mise en quarantaine à leurs frais. La décision du ministre de la sécurité et de la protection civile s’inscrit dans le cadre des dernières mesures de confinement prises par le gouvernement.

Le général Damehame Yark est revenu mercredi sur la levée du couvre-feu et du bouclage des villes au Togo. Selon le ministre de la sécurité et de la protection civile, cette décision ne signifie pas la suppression des mesures barrières contre le coronavirus. La Force spéciale mixte anti-pandémie (Fosap) sera toujours à la trousse de ceux qui fouleront aux pieds les dispositions prises par le gouvernement pour endiguer le mal.

Un jeune homme laveur de voiture a été abattu froidement jeudi en fin de matinée à Avédji.  Le général Damehame Yark donne des détails sur le drame et rassure la population que ce crime ne restera pas impuni.

Page 1 of 12
OTR