Ad Top Header

Les Forces Armées Togolaises (FAT) sont en deuil. Le Général Seyi Memene, un des architectes du régime en place, s'est éteint samedi. L'ancien ministre de l’intérieur, également ancien vice-président de la Confédération Africaine de Football (CAF) est décédé des suites d'un accident vasculaire cérébral (AVC).

Le mystère reste encore entier dans l’enquête sur l’assassinat du Colonel Bitala Madjoulba. Des examens balistiques ont permis de déterminer l’arme utilisée pour l’assassinat du chef corps du 1er Bataillon d’intervention rapide (1er BIR). Evoquant  le sujet, le procureur de la République, Blaise Essolissam Poyodi par d’un concert criminel complexe.

Les choses se compliquent davantage dans l’enquête ouverte dans le cadre de l’assassinat du Colonel Bitala Madjoulba. Les premières conclusions de l’enquête ne permettent pas d’avancer. Une sorte de surplace alors qu’on apprend que l’arme qui a servi à tuer ce valeureux militaire est issue du camp qu’il dirigeait. Par ailleurs, le juge en charge du dossier vient de commettre une commission rogatoire chargée d’auditionner plusieurs militaires.

Marguerite Gnakade n’est pas militaire mais elle est fille de militaire. Cadre de banque, elle dirige depuis début octobre 2020 le ministère des armées. En tant que telle, elle décide de s’affirmer sur le terrain et devant ses « hommes », en militaire.

Le gouvernement togolais va investir davantage dans l’équipement de l’armée. Il a adopté cette semaine le projet de loi relatif à la programmation militaire. Il est question pour les autorités togolaises d’adapter la défense nationale aux risques sécuritaires sous-régionaux. Le but étant de renforcer la protection des togolais et du territoire national.

Faure Gnassingbé redistribue les cartes au niveau du commandement des Forces armées togolaises (FAT). Par une série de décrets pris samedi, les différentes entités de l’armée togolaise ont de nouveaux patrons. De même, Faure Gnassingbé s’offre un nouveau Chef de l’Etat-major particulier.

L’enquête sur le décès du Colonel Bitala Madjoulba n’avance véritablement pas. Dix semaines après cet assassinat, nous apprenons que les autorités togolaises ont sollicité la France pour des expertises balistiques. Objectif, tenter d’identifier le ou les auteurs du crime.

L’armée togolaise est actuellement au centre des attentions. Deux mois après l’assassinat du Colonel Bitala Madjoulba, un autre colonel vient de perdre tragiquement la vie. Simple coïncidence ou un autre crime crapuleux ?

La société civile togolaise n’entend plus abdiquer. Dix (18) organisations réunies au sein du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) ont réaffirmé mercredi  leur détermination à multiplier les manifestations pour que les récentes bavures policières soient punies. Elles ont procédé à un dépôt de gerbe en mémoire de Mohamed Agbende-Kpessou et de Dodji Koutouatsi à l’issue d’une conférence de presse tenue mercredi à Lomé.

Un jeune homme laveur de voiture a été abattu froidement jeudi en fin de matinée à Avédji.  Le général Damehame Yark donne des détails sur le drame et rassure la population que ce crime ne restera pas impuni.

Page 1 of 5
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN