Ad Top Header

Élections régionales: Mise en place d’un comité d’appui

By January 19, 2021 2384

Le ministre l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement du territoire a rencontré les partis politiques. La séance visait à poursuivre les consultations entre le gouvernement et les acteurs politiques en vue d’une bonne organisation des prochaines élections régionales. Quoique boycottés par les partis membres de la Dynamique Mgr Kpodzro, les travaux ont permis la mise en place d’un comité d’appui.

Sur 24 formations politiques invitées, 17 étaient présents.  A l’issue de cette seconde réunion préparatoire des prochaines élections régionales au Togo, un comité d’appui a été mis en place.

Avec une présidence tournante, ce comité devra œuvrer pour une bonne organisation des futures élections régionales au Togo. Il est prévu que le comité aura une présidence tournante entre le parti UNIR (au pouvoir) et l’Union des forces de changement (UFC).

« Il est évidemment prématuré de dire si les discussions ont été ou non positives. Ce que je peux dire, c’est qu’il y a une volonté de part et d’autre de parvenir des solutions susceptibles d’améliorer le cadre électoral et d’assainir le climat politique », a déclaré Patrick Lawson, le 1er Vice-président de l’ANC.

En dehors des élections régionales, les participants ont abordé d’autres questions liées à la gouvernance du pays.

Du côté du CAR, Jean Kissi entend rendre compte au bureau du parti pour déterminer la conduite à tenir. Pour le Secrétaire général du parti de Me Yawovi Agboyibo, il faut que les solutions qui seront trouvées soient une garantie de non-répétition. Il plaide également pour un apaisement du climat politique pour favoriser un bon déroulement des échanges.

« Le président Faure Gnassingbé avait déjà dit : plus jamais ça. L’assurance que le peuple doit avoir, c’est une garantie de non-répétition. Pour y arriver, il faut prendre en compte ce qui s’est passé », a indiqué Jean Kissi.

Les partis membres de la Dynamique Mgr Kpodzro étaient absents à cette réunion. Ils n’avaient également pas pris à la première. Le regroupement politique ayant soutenu la candidature d’Agbeyome Kodjo à l’élection présidentielle de 2020 demande au gouvernement de régler prioritairement la crise postélectorale avant d’ouvrir d’autres cadres de discussions.

Une nouvelle rencontre est prévue la semaine prochaine pour la suite des travaux.

OTR