Ad Top Header

Togo: Gilchrist Olympio condamne le pouvoir

By December 01, 2020 3741

L’arrestation le week-end dernier de deux membres de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) passe mal au sein de l’opposition togolaise. Des alliés du pouvoir ne sont pas en reste dans la vague de condamnation de cette nouvelle entreprise du pouvoir togolais. Gilchrist Olympio a exigé mardi la libération immédiate de Brigitte Adjamagbo-Johnson et de Gérard Djossou.

C’est un communiqué de l’Union des Forces de Changement (UFC) qui fait part de la réaction de l’emblématique opposant de Gnassingbé Eyadèma qui a scellé depuis 2010 un accord de gouvernance avec Faure Gnassingbé.

Gilchrist Olympio a d’abord déploré les conditions dans lesquelles les interpellations de Brigitte Adjamagbo-Johnson et de Gérard Djossou sont intervenues.  Il estime également que cette affaire n’apporte rien à l’apaisement du climat politique.

« Le Président national de l’UFC et Chef de file de l’opposition togolaise déplore les conditions de ces interpellations qui ne sont pas de nature à préserver l’apaisement du climat politique en construction avec courage et abnégation depuis plus d’une décennie dans notre pays », lit-on dans la note signé par  Teddy Edwards Mensah, le Secrétaire général de l’UFC.

En conséquence, le président de l’UFC invite le pouvoir togolais à procéder à la libération des deux responsables de la DMK et à travailler pour un dénouement définitif des différends nés de la dernière élection présidentielle au Togo.

OTR