Ad Top Header

Togo: la DMK accusée d'atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat

By November 28, 2020 3150

Gérard Djossou et Brigitte Adjamagbo sont actuellement détenus à la gendarmerie nationale. Pour le procureur de la République, ces responsables de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) sont arrêtés pour atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat.

Dans un communiqué diffusé dans la soirée de samedi, Essolissam Poyodi indique qu’une enquête a été ouverte suite à des « renseignements faisant état, depuis quelques moments, d’un plan de déstabilisation des institutions de la République ». L’enquête serait confiée au Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC).

Le procureur confirme l’arrestation de Gérard Djossou ainsi que la perquisition qui a été faite à son domicile.

« Celle-ci a permis la découverte et la saisie des documents compromettants intéressant l’enquête. Lesdits documents révèlent la projection des actions violentes visant à porter atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et qui devaient être mises en œuvre à partir des manifestations publiques prévues pour la journée du samedi 28 novembre 2020 », écrit M. Poyodi.

Le procureur explique également l’arrestation de Brigitte Adjamagbo, coordinatrice de la Dynamique Mgr Kpodzro par le fait que l’enquête ait révélé qu’elle était en possession d’autres documents en lien avec le plan de déstabilisation du pays projeté.

Essolissam Poyodi affirme que l’enquête judiciaire en cours vise à déterminer les circonstances dans lesquelles « ce projet criminel a été préparé » et rechercher les auteurs, coauteurs et complices.

En début de la semaine dernière, le regroupement politique que dirige Brigitte Adjamagbo a appelé à une manifestation publique ce samedi 28 novembre à Lomé. Une manifestation qui n'a pas eu lieu car interdite par le gouvernement pour « mépris des dispositions légales qui régissent la loi de la manifestation au Togo ».

La DMK dont le candidat est arrivé 2e à l’issue de l’élection présidentielle de 2020 selon les résultats officiels continue de contester le 4e mandat du chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé. Dans une lettre ouverte diffusée il y a quelques jours, Agbeyome Kodjo a réclamé un transfert du pouvoir. L’ancien Premier ministre est introuvable au Togo depuis plusieurs mois.

OTR