Ad Top Header

André Johnson: hommages des députés à "un homme de paix très ouvert"

By November 20, 2020 1161

L’assemblée nationale togolaise a rendu vendredi hommage à Ablom Kouassi André Johnson mort le week-end dernier de la Covid-19. La cérémonie a été présidée par Yawa  Tsegan, présidente de l’institution en présence de Sidi Mohamed Tunis, président du parlement de la CEDEAO, des responsables des institutions étatiques, des membres du gouvernement et  de la famille du défunt. Pour Mme Tsegan et ses collègues, l’ex 3è vice-président était un humaniste, un homme de paix très ouvert.

Le temps de la cérémonie était bref. Une minute de silence en mémoire de l’illustre disparu, dépôt de gerbes et recueillement, lecture de l’oraison funèbre, mot de remerciement de la famille et les salutations d’usage reçues par la famille Johnson et alliés.

La Représentation nationale à travers la voix de sa première responsable a manifesté sa reconnaissance à André Johnson pour le  parcours  qui a marqué son temps par ses qualités humaines et son engagement pour l’Etat qu’il a servi.

Feu André avait eu le privilège de diriger et de conduire les travaux de la session de droit de la 6è législature ayant abouti à l’adoption de son règlement intérieur et à l’élection des membres du bureau de l’Assemblée nationale.

C’est pourquoi, justifie, la présidente du parlement togolais,  dès l’annonce de sa disparition un hommage unanime empreint de grande émotion et de reconnaissance lui a été rendu  décrivant un homme de dialogue, accessible et ouverts à tous.

« En sa qualité de membre du bureau de l’Assemblée nationale, son parcours professionnel et ses riches expériences nous ont été d’un grand atout », a témoigné Mme Tsegan.

Les membres de la famille du défunt ont d’une part remercié l’assemblée nationale pour l’hommage rendu, et d’autre part  à Faure Gnassingbé.

« Au nom de ma famille, je tiens à remercier le Chef de l’Etat pour la confiance accordée à notre cher père », a déclaré Davis Johnson, le fils du défunt.

Cadre de l’Union des Forces de Changement (UFC, parti politique de l’opposition), André Johnson fut ministre de l’environnement et des ressources forestières de 2013 à 2019. L’hommage qui a été rendu par les députés répond aux dispositions de l’article 13 de la loi organique relative aux membres de l’assemblée nationale togolaise.

OTR