Ad Top Header

Togo: les évêques fixent le prix de la démocratie et l’alternance

By October 24, 2020 5283

La présidentielle du 22 février dernier au Togo continue de meubler les débats. Elle a été une nouvelle fois évoquée à la 125è session de la Conférence des Évêques du Togo (CET) tenue du 19 au 23 octobre à Kara. Sur le sujet, les prélats ont déploré des propos diffamatoires et mensongers qui ne sont rien d’autres qu’une cabale contre Mgr Nicodème Barrigah-Benissan. Par ailleurs, les prélats révèlent le prix à payer par les togolais pour la démocratie et l’alternance.

Selon le communiqué final de la 125è session de la CET, les évêques du Togo ont au cours de leurs travaux déploré des propos diffamatoires et mensongers que des personnes mal intentionnées font circuler sur les réseaux sur la Conférence des Évêques. En particulier sur Mgr l'Archevêque métropolitain de Lomé qu'il accuse de tous les maux.

En effet, ces derniers jours circulent sur de nombreuses plateformes de discussions whatsapp, des messages qui stipulent que la Dynamique Monseigneur Kpodzro s'attaque à Mgr Anani Nicodème Barrigah-Benissan après avoir été désavouée par le peuple.

Pour les internautes, la DMK accuse l'archevêque métropolitain de Lomé d'avoir reconnu la victoire de Faure Gnassingbé à la présidentielle du 22 février dernier. Et ce, devant Mgr Philippe Fanoko Kpodzro.

Aussi, écrivent-ils, Mgr Barrigah-Benissan avait aidé le Chef de l'État togolais à rencontrer le Pape François à Rome en 2019.

Pour la CET, tout ceci n'est que de pure invention qui ressort de l'irréel orchestré par des gens dont la seule mission est  de déstabiliser.

"Tant que le mensonge sera utilisé en particulier dans les médias et sur les réseaux sociaux comme stratégie de déstabilisation des personnes et des institutions [...], les remous politiques seront inévitables dans notre pays", ont  répliqué les prélats.

Le prix à payer pour la démocratie et l'alternance

Les évêques du Togo assurent que la paix sociale,  la justice, la démocratie et l'alternance tant souhaitées par les Togolais ne seront effectives que si chacun accueille l'appel de Dieu à la conversion et s'engage résolument au service du bien commun, de la vérité et du droit.

"Pour implorer cette grâce, les membres de la CET invitent tous les fidèles à observer un tridum de jeûne et prière les 28, 29 et 30 octobre 2020", a exhorté la CET.

© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN