Ad Top Header

Les ennuis judiciaires gratuits fomentés contre Alberto Olympio

By August 03, 2016 124

Me Célestin Agbogan, avocat du président du Parti des Togolais, Alberto Olympio n’apprécie pas la poursuite de ce dernier par la justice togolaise dans l’affaire l’opposant depuis février 2015 à ses associés de la société Axxend Corporation de l’Île Maurice. Alberto Olympio est le fondateur et Président directeur général de ladite société.

Le président du Parti des Togolais devra comparaître devant le Tribunal de première instance de Lomé le 17 août prochain.  Son avocat Me Célestin Agbogan dénonce des ennuis judiciaires gratuits fomentés contre son client.

En effet, le 5ème substitut après constatation avait requis un non-lieu le 11 janvier dernier dans l’affaire. 

« A ma grande surprise, le réquisitoire que j’ai vu de mes yeux en février dernier et qui signifie qu’aucune infraction ne peut être constituée dans cette affaire,  a disparu du dossier et remplacé par un autre signé de la main du procureur de la République lui-même deux mois après », a indiqué Me Agbogan.

L’avocat estime que le  parquet ne peut pas changer d’avis lorsqu’on sait qu’aucun élément nouveau ne s’est ajouté au dossier. « Si ce procès a lieu, il ne peut jamais être équitable », alerte l’avocat.

« Ce qui est évident, c’est qu’on s’entraide à sacrifier un honnête citoyen  sur l’autel de l’injustice et nous ne pouvons pas laisser faire », a-t-il ajouté invitant le ministre de la justice à arrêter ce complot.

 Alberto Olympio est accusé par Cauris Management de disposer frauduleusement d’une somme de 6 milliards de francs CFA au mépris des statuts et des droits des associés, d’user de faux documents pour obtenir un crédit et de renseignements inexacts et le détournement de crédit.

M. Olympio avait quitté le Togo au lendemain de l’élection présidentielle du 25 avril 2015 pour laquelle il s’était déclaré candidat avant de désister.

OTR