Ad Top Header

Agbeyome: 'Aller au-delà de la limitation de mandats et des 2 tours de scrutin'

By July 10, 2016 141

Reçu dimanche par Pyramide Fm, Gabriel Messan Agbeyomé Kodjo, le président de l’Organisation pour bâtir dans l’unité un Togo solidaire (OBUTS) a abordé la nécessité de participer au forum qu’organise le HCRRUN à partir de ce lundi sur les réformes institutionnelles. L’ancien Premier Ministre est également revenu sur l’organisation il y a 25 ans de la Conférence nationale souveraine et la nécessité pour l’opposition de s’unir pour avancer.

Le Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) tient à partir de ce lundi, une semaine de rencontre nationale sur les réformes politiques au Togo. Cet atelier est boycotté par les partis politiques membres du CAP 2015, coalition comprenant l’ANC de Jean-Pierre Fabre, la CPDA de Brigitte Adjamagbo, le PSR de Komi Wolou, UDS-Togo d’Antoine Folly. Une position que ne comprend pas l’ancien Premier Ministre.

« Le gouvernement a trouvé cette formule qui puisse rassembler les togolais et le amener à cheminer ensemble, à travailler ensemble pour la grandeur du pays. Nous sommes en démocratie et on a le choix de dire oui ou non. Mais je considère qu’on ne peut pas dénier à ceux qui sont désignés pour conduire cette opération, la dignité et la confiance nécessaire pour conduire cette opération », a indiqué M. Kodjo.

Tout en respectant la position de ces partis politiques, Agbéyomé Kodjo indique le cadre de discussion qu’offre le HCRRUN sur les réformes politiques est idéal pour solder la question qui est au centre des débats depuis plus de dix ans.

En ce qui concerne les sujets essentiels à aborder lors de l’atelier, M. Kodjo parle de limitation de mandats présidentiels, mode de scrutin à deux tours et bien d’autres éléments à évoquer.

« Au-delà de la cristallisation de l’opinion sur les deux sujets de limitation de mandats et d’élection à deux tours, il y a d’autres éléments qui participent de l’amélioration des conditions des togolais. Nous devons envisager dans la Constitution des dispositions pour créer les conditions d’épanouissement de tous », a déclaré Agbéyomé Kodjo.

L’ancien Premier Ministre annonce qu’il participe aux travaux du HCRRUN et fera une communication sur le « Rôle et les responsabilités des partis politiques dans le processus des réformes ».

Revenant sur la Conférence nationale souveraine qui a eu lieu il y a 25 ans, le patron d’Obuts pense qu’elle a plus divisé les togolais avec le dérapage de certains acteurs. Pour lui, cette conférence a plus de passifs que d’actifs à faire valoir.

M. Kodjo appelle au changement de mentalité des togolais afin de parvenir à une société qui assure l’égalité de chance pour tous et le bien-être des populations.

A l’opposition, il rappelle que la politique est une question de rapport de force et qu’il est nécessaire de taire les ambitions personnelles et démesurées pour avoir une unité d’action nécessaire pour changer le cours des choses.

OTR