Ad Top Header

L’opposition togolaise compte chauffer le sol jeudi, Yark interpelle les leaders

By October 04, 2017 207

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame a de nouveau fait le bilan de la marche de l’ultime avertissement de l’opposition. Globalement, tout s’est bien déroulé à Lomé comme en région. Le Colonel Yark demande aux leaders de l’opposition de tout mettre en œuvre pour que la « marche de la colère » prévue ce jeudi se déroule pacifiquement.

C’est avec la mobilisation de la ville de Lomé que le ministre a démarré son bilan. Pour Yark Damehame, il n’y avait qu’environ 7000 personnes dans les rues de Lomé. Au niveau des organisateurs, on parle des centaines de milliers de citoyens togolais qui ont manifesté pacifiquement pour donner un dernier avertissement au Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

En ce qui concerne les manifestations en région, le ministre de la sécurité a salué l’esprit pacifique qui a guidé les manifestants des différentes localités de l’intérieur où l’opposition a tenu ses marches.

Le ministre a déploré en passant, les barricades dressées par certains manifestants sur la route de Kpalimé au niveau du carrefour La Pampa à Lomé.

A Vogan, c’est le caillassage de salles de classes du Lycée de Kpota par deux manifestants à moto que le ministre a condamné. Ces manifestants voulaient déloger les élèves pour qu’ils manifestent aux côtés de l’opposition.

Yark Damehame a dénoncé la même tentative de délogement des élèves intervenue dans la ville de Sokodé. Là-bas, les enseignants craignant le pire ont simplement libéré les élèves.

Le ministre Yark rappelle que le Togo a besoin de sérénité pour avancer. Il invite la coalition de l’opposition à tout mettre en œuvre pour que la « marche de colère » annoncée pour jeudi soit également pacifique.

« On a entendu certains dire que demain il faut chauffer le sol parce que c’est une marche dite de colère. J’espère que les responsables vont jouer leur rôle d’organisateurs », a exhorté le ministre de la sécurité.

L’opposition togolaise réclame dans les rues depuis le mois, le retour à la Constitution originelle de 1991 et le vote de la diaspora. Elle exige également la libération des manifestants arrêtés et détenus.

© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN