1

Pétrolegate: les organisations de presse condamnent la justice

Les suites du scandale de prévarication des deniers publics continuent d’indigner plus d’un au Togo. Le dossier révélé par le journal L’Alternative s’est retrouvé au tribunal de première instance de Lomé.  Mercredi, le juge en charge de l’affaire a condamné le tabloïd et son directeur à verser 4 millions à l’un des mis en cause. Les organisations professionnelles de la presse togolaise condamnent l’attitude de la justice.

{loadmoduleid 212}

Dans un communiqué l’ensemble des organisations de presse (OTM, CONAPP, PPT, ATOPPEL, URATEL, UJIT, SYNJIT) a fait part de sa consternation et regret suite à cette condamnation prononcé contre le journal Alternative et son directeur de publication, Ferdinand Ayite.

Le juge exige le versement de 4 millions de Fcfa comme amende à Fabrice Adjakly, dont la famille est accusée d’avoir mis en place un mécanisme leur ayant permis de détourner sur la dernière décennie jusqu’à 500 milliards Fcfa sur la commande du pétrole.

« Les organisations de presse s’indignent contre cette condamnation  contraire à la liberté d’information au Togo. L’ensemble des organisations de presse (OTM, CONAPP, PPT, ATOPPEL, URATEL, UJIT, SYNJIT) condamnent cette décision», lit-on dans le communiqué.

Pour finir, ces organisations précisent suivre de près cette affaire et espèrent un procès équitable en appel pour l’éclatement de la vérité.

Précisons que Ferdinand Ayité a annoncé que ses conseils vont relever appel de la décision prononcée par le juge Clément Gnon.

{loadmoduleid 220}