1

Mgr Barrigah redynamise l’OCDI Caritas-Togo

Rich results on Google's SERP when searching for 'OCDI'

La 5è assemblée générale ordinaire de l’Organisation de la Charité pour un Développement Intégral (OCDI/Caritas-Togo) a démarré mercredi à Lomé. Les travaux ont été lancés par son président, Mgr Nicodème Barrigah-Benissan. La rencontre se présente comme un cadre de recadrage.

L’initiative est placée sous le thème : « Fratelli Tutti » Lettre encyclique du Pape François sur « la fraternité et l’amitié Sociale: Enjeux et défis pour l’OCDI/Caritas Togo».

Les représentants de toutes les annexes de l’OCDI/Caritas-Togo installées en région sont présents à cette rencontre. Pendant 2 jours, il s’agira pour eux, de se redynamiser et d’établir des paramètres pouvant conduire à la programmation des activités.

« Nous sommes une institution d’église et il est bon de nous rappeler de la mission qu’elle nous a confiée. Il s’agit aussi d’évaluer le chemin parcouru parce que l’église intervient dans beaucoup de domaines, et c’est bon de voir ce qui a été fait et ce qui n’a pas été fait. Nous devons aussi nous redynamiser et programmer les choses », a indiqué Mgr Nicodème Barrigah-Benissan.

Selon l’archevêque métropolitain de Lomé, ces activités se feront en s’appuyant sur l’Encyclique du Pape François. Le document en question prône la fraternité et l’amitié sociale.

Il a été présenté par le Prof Roger Ekoué Folikoué, conférencier et enseignant chercheur en philosophie à l’Université de Lomé.

« L’OCDI a pour mission la pastorale de l’église. Et pour réaliser cette action pastorale, l’Encyclique se présente comme un outil indispensable. Celle-ci met l’accès sur la dimension de l’humanité qui va au-delà de toutes les barrières (religieuses, ethnologiques, sociologiques) en mettant l’accent sur la fraternité comme un élément indispensable (…) », a expliqué le Professeur Roger Ekoué Folikoué.

Pour l’OCDI/Caritas-Togo, l’église doit apporter sa contribution à côté des autres institutions pour lutter contre la pauvreté et promouvoir le développement. Ceci, en aidant les populations à comprendre la nécessité de se mettre ensemble et en aidant les partenaires à œuvrer dans les zones marginalisées.