1

Mali: Dussey et Diop passe en revue la transition

ich results on Google's SERP when searching for 'Mali'

Le ministre malien des Affaires étrangères et de la coopération internationale a achevé mardi une visite de 72 heures à Lomé. Ce séjour a permis à Abdoulaye Diop d’échanger avec son homologue togolais, Robert Dussey sur l’évolution de la transition en cours au Mali. Il a témoigné la reconnaissance d’Assimi Goïta au chef de l’Etat togolais pour son soutien continu.

A Lomé, Abdoulaye Diop et son hôte ont d’abord évoqué les relations de coopérations entre leurs deux pays. Selon Prof Robert Dussey, chef de la diplomatie togolaise, il a été question de développer davantage la coopération bilatérale dans tous les domaines, notamment aux plans politique, économique et sécuritaire.

Lors des échanges avec Prof Dussey, Abdoulaye Diop a exprimé « la gratitude de S.E. le Colonel Assimi GOITA, Chef de l’Etat du Mali, à son homologue togolais pour le soutien continu que le Togo n’a de cesse d’apporter à son pays depuis le début de la crise politique en août 2020 ».

Dans un communiqué sanctionnant ce déplacement d’Abdoulaye Diop, le ministère togolais des affaires étrangères indique que les deux ministres se sont également félicités du soutien de la communauté internationale et sous-régionale à la transition politique en cours au Mali et en Guinée.

Le Togo aux côtés du Mali

« Ils ont, à cet égard, pris connaissance du communiqué final du 3ᵉ Sommet extraordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO sur la situation au Mali et en Guinée, tenue le 7 novembre 2021 à Accra, au Ghana et ont salué la pertinence et les apports du Groupe de soutien à la transition au Mali (GST-Mali), qui accompagne efficacement le pays dans cette période difficile aussi bien au plan technique que financier », précise le communiqué diffusé par Lomé.

On apprend que le chef de la diplomatie togolaise a réaffirmé la disponibilité du gouvernement togolais à accompagner le pays jusqu’au retour rapide à l’ordre constitutionnel.

Par ailleurs, le communiqué renseigne que Robert Dussey et Abdoulaye Diop ont décidé que la prochaine réunion du Groupe de soutien à la transition au Mali (GST-Mali) se tienne à nouveau à Lomé au 1er trimestre 2022. Le but étant de continuer à aider le pays et toute la région du Sahel.

Depuis le coup d’Etat opéré par Colonel Assimi Goïta, l’on a noté plusieurs déplacement d’officiels entre les deux pays. Lomé a toujours clamé sa disponibilité à aider à la stabilisation de Bamako.

Le pays de Faure Gnassingbé dispose d’ailleurs d’une stratégie pour la lutte contre le terrorisme au Sahel.