1

Lomé a son salon de l’Eau, de l’Energie et de l’Environnement

Environmental Events s’engage à relever les défis liés à la dégradation progressive de l’environnement, à la surconsommation des ressources naturelles et à l’insuffisance énergétique au Togo. La Société dirigée par Théodore Dovi-Akue annonce à cet effet la première édition du Salon Internationale de l’Eau, de l’Energie et de l’Environnement (SI3E) du 24 au 28 avril prochains.

Le SI3E 2017 est placé sous le thème « Comment valoriser l’Eau, réutiliser l’Energie et protéger l’Environnement pour une vie meilleure ».

L’événement se veut être la vitrine des acteurs œuvrant dans le domaine de l’eau, de l’énergie et de l’environnement. C’est une plateforme d’échange de savoirs et savoir-faire où les entreprises découvrent de nouveaux débouchés, concluent des accords.

Il aura lieu du 24 au 28 avril prochains au Centre Togolais des Expositions et des Foires de Lomé (CETEF) et verra la participation des professionnels, des chercheurs, des autorités publiques, des représentants d’organismes internationaux, des bailleurs de fonds, des ONG, de la société civile et un public passionné par les enjeux de développement durable.

Le Salon s’articule autour des expositions, des conférences-débats, des campagnes de sensibilisation, des présentations et démonstrations des avancées technologiques et des solutions, des remises de prix et trophées. Il vise plusieurs objectifs.

{loadmoduleid 210}

« Nous voulons informer et sensibiliser le public des grands enjeux liés à la trilogie Eau-Energie-Environnement ; promouvoir et vulgariser des technologies et projets innovants  approches, approches de solutions aux grands défis environnementaux ; et créer un cadre favorable à la signature de partenariats entre autres », a expliqué Théodore Dovi-Akue, Président de la Société Environmental Events.

Présent à la conférence, Germain Méba, Président de la Chambre du commerce et des industries du Togo (Ccit) a annoncé l’accompagnement de sa structure au Salon.

M. Meba lance un appel à tous les acteurs concernés à œuvrer pour que l’événement aide Lomé à égaler Kigali en termes de propreté environnemental.

« A Kigali, c’est un travail formidable qui se fait dans le domaine des énergies renouvelables. C’est une capitale où la propreté reste le premier souci des habitants. Et c’est un exemple à suivre », a-t-il ajouté.