Connect with us

Hi, what are you looking for?

Santé

L’INAM met en branle le processus pour la couverture maladie des cotonculteurs

Views: 48

L’Institut nationale d’assurance maladie (INAM) a restitué jeudi les résultats de l’étude de la faisabilité pour la couverture maladie des producteurs de coton. C’est à l’occasion d’une rencontre organisée à Lomé en collaboration avec la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) et la Fédération nationale des groupements de producteurs de Coton (FNGPC). D’ici quelques mois, un accord tripartite devra être conclu pour permettre aux cotonculteurs togolais de bénéficier de la couverture maladie mise en place par l’INAM.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’étude est une étape importante franchie dans le processus devant permettre la couverture maladie des producteurs de coton. Elle a été réalisée auprès de 483 ménages choisis au sein de 96 groupements répartis dans 5 régions du Togo. 15 centres hospitaliers opérants dans les zones à forte production de coton notamment dans les régions des Plateaux, Savanes et Kara ont aussi fait l’objet de cette étude avec l’appui et la collaboration du ministère de la santé.

A l’issue, 3 options de couverture par famille de 6, 8 ou 10 personnes sont définies. De même qu’un accord a été trouvé sur le panier de soins uniforme adapté à aux défis sanitaires des populations agricoles. Il porte sur une couverture à moins de 1000 francs par mois par personne et prendra en compte le paludisme, l’hépatite, les accidents, les morsures de serpent et les accouchements.

Pour Myriam Dossou-d’Almeida, la Directrice générale de l’INAM, la démarche s’inscrit dans la volonté des autorités togolaises de ne laisser personne en marge de la couverture maladie.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Ce qui est important aujourd’hui, c’est d’être arrivé à trouver un accord sur la façon dont les cotonculteurs veulent être couverts. Que la protection sociale ne s’envisage qu’à travers le dialogue, la convergence de vue, l’adhésion et surtout la satisfaction des besoins de ceux qui doivent pouvoir se soigner », a-t-elle affirmé.

{loadmoduleid 210}

L’initiative est saluée par les principaux bénéficiaires. Hodabalo Yosso, le Président de la Fédération nationale des groupements de producteurs de Coton (FNGPC) a estimé que la couverture maladie pour les cotonculteurs est une opportunité énorme.

« Avec notre revenu, nous n’arrivons pas à couvrir nos maladies. Il y a aussi beaucoup de morsures de serpent. C’est une opportunité qui viendra nous soulager dans nos souffrances quotidiennes », a-t-il dit.

De son côté, Nana Adam Nanfamé, directeur général de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) a salué la matérialisation imminente d’un rêve pour les cotonculteurs de savoir que désormais, le chemin est balisé pour couvrir les morsures de serpent, les hépatites et autres.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« L’aboutissement de ce rêve des producteurs de coton de se voir assurer par l’INAM est en même temps un défi pour la NSCT. Techniquement, c’est la production cotonnière qui va permettre aux cotoncultures de contribuer. De ce fait, il faut que le rendement soit. Nous allons donc mobiliser les producteurs pour qu’avec un esprit sain dans un corps sain, ils puissent libérer leurs énergies et contribuer à l’atteinte du volume de 200 000 tonnes de production d’ici à 2022 », a expliqué M. Nanfamé.

L’INAM, la NSCT et la FNGPC vont définir prochainement les modalités de paiement des cotisations. La prochaine étape verra les trois parties signé une convention dans laquelle l’ensemble des mécanismes sera défini. Ensuite viendra l’enrôlement des producteurs, leur reconnaissance dans le système.

Mis en place en 2011, l’INAM couvre actuellement plus de 320.000 personnes essentiellement des fonctionnaires de l’Etat et des volontaires.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Santé

L’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) se dote de technologies devant lui permettre une bonne prise en charge de ses assurés. C’est dans cette logique...

Santé

L’Institut national d’assurance maladie (INAM) continue d’innover pour le bonheur de ses assurés. L’établissement public en charge de la couverture maladie vient de mettre...

Santé

La délégation de la Caisse nationale d’assurance-maladie universelle (CNAMU) du Burkina-Faso a achevé en début du week-end dernier sa mission auprès de l’Institut national...

Santé

Une délégation de la Caisse nationale d’assurance-maladie universelle (CNAMU) du Burkina-Faso a entamé lundi dernier une mission auprès de l’Institut national d’assurance maladie du...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P