Breaking News

CAN 2017: le Togo saisit la CAF pour tricherie

Written by  Jan 26, 2017

Les Eperviers du Togo ont regagné mercredi Lomé après leur élimination à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Gabon 2017. L’équipe togolaise qui totalise un match nul et 2 défaites n’a pas comblé les attentes. Pendant ce temps,  le sélectionneur Claude Leroy joue les prolongations dans les couloirs de la CAF.

Le Togo quitte prématurément la CAN gabonaise pour n’avoir pas réalisé le miracle face à la République démocratique du Congo (RDC) mardi lors de la 3e journée des matchs de poule. Les Eperviers battus 1 but contre 3 sont renvoyés à leurs chères études.

Claude Leroy, le sélectionneur togolais qui avait indiqué qu’un échec de l’équipe togolaise à la CAN serait de son entière responsabilité, nourrit déjà des regrets notamment en ce qui concerne le match contre le Maroc que le Togo a également perdu sur la marque de 1-3.

On se souvient qu’à l’issue de cette rencontre vendredi dernier, le technicien français avait fustigé un très mauvais arbitrage. Le sifflet malien qui a officié la partie n’était pas à la hauteur selon M. Leroy qui déclarait : « Très sincèrement, ce  n’est pas pour pleurnicher mais  je pense que l’arbitrage a été très mauvais. Le premier but est une faute sur Agassa et le 3e but il y a une faute au départ de l’action sur Ihlas Bebou…».

Selon Claude Leroy, ces faits de jeu ont influé négativement sur les performances de son équipe. Il a donc décidé de saisir la CAF pour tricherie. « Nous allons faire un montage de toutes ces actions et nous allons saisir la CAF », a-t-il dit il y a quelques jours.

Même si l’action tentée n’aurait aucun effet sur le déroulement de la CAN qui est désormais à l'étape des quarts de finale, Claude Leroy cherche à faire comprendre à la CAF que le travail de fond mené depuis des mois par un technicien peut-être foutu en l’air par une piètre prestation d’un arbitre.

Rappelons que l'issue de cette rencontre a été préjudiciable pour le Togo. Les Eperviers ont été psychologiquement atteints par la tentative de saccage de la maison du gardien Kossi Agassa, passé pour responsable de cette défaite contre le Maroc. Agassa qui a donné plus de 20 ans de sa vie à la sélection a été vilipendé tant sur les médias que sur les réseaux sociaux. Situation qui l'a obligé à refuser de jouer le dernier match contre la RDC où ses remplaçants n'ont pas fait mieux.

Last modified on jeudi, 26 janvier 2017 13:46
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer