UE COVID

District de Lomé: plusieurs maisons convoquées et d’autres mises en demeure Featured

Written by  Anselme AVI (Stagiaire) Juil 24, 2020

Le District autonome du Grand Lomé est à l’offensive. Cette collectivité territoriale mène depuis quelques semaines des opérations de curage des caniveaux dans la ville de Lomé. Et le constat est amer : plusieurs maisons ont branché directement leurs puisards aux caniveaux. Une descente a été menée par les forces de l’ordre et plusieurs maisons ont été mises en demeure. D’autres sont carrément convoquées pour répondre de leurs actes.

C’est un comité mixte qui mène actuellement l’opération. Il est composé de l'agence nationale d'assainissement et de salubrité publique (ANSAP), du District Autonome du Grand Lomé (DAGL) et de la Direction d’hygiène.

Cette opération vise à mettre un terme à l’insalubrité dans la capitale togolaise. Notamment le problème de branchements illicites de puisards aux caniveaux auquel est confrontée la ville de Lomé depuis de nombreuses années.

« Ces comportements inciviques des populations riveraines des ouvrages d’assainissement contribuent considérablement à l’obstruction des caniveaux et empêche, par ricochet, le drainage des eaux de ruissellement vers les bassins d’orages », ont indiqué les membres du comité.

La mission se charge d'effectuer des descentes sur les lieux pour des constats d'usage, et de délivrance des convocations pour certains, et des mises en demeure pour d’autres.

Par ailleurs, le comité mixte appelle les pratiquants de ce système d’installations illicites  d’évacuations des eaux usées (cuisine, toilettes …) à se conformer aux normes.

La démarche de la DAGL et de l’ANASAP vise à éviter une plaie supplémentaire pour le réseau d’assainissement déjà largement obstrué par les ordures ménagères.

Fermer

Last modified on vendredi, 24 juillet 2020 16:36
  1. Populaires
  2. Tendance
ADS TDE
Fermer