UE COVID

Les policiers Whatsappeurs menacés de lourdes sanctions Featured

Written by  Juil 20, 2020

Le Lieutenant-Colonel, Yaovi Okpaoul s'oppose désormais à l'utilisation du téléphone portable en faction. Le Directeur Général de la Police Nationale ordonne à tout fonctionnaire de police de laisser dorénavant son téléphone sous la surveillance du chef de poste avant d'aller en faction.

Dans une note de service publiée en milieu de semaine dernière, le Lieutenant Okpaoul déplore que des fonctionnaires de police en faction devant les unités, des institutions bancaires et autres manipulent constamment leur téléphone au mépris des consignes.

Cette attitude, soutient-il, détourne l'attention du policier et rend lui-même et le service dont il a la garde vulnérable ne saurait perdurer.

"Pour compter de la date de  signature de la  présente  note de service, tout fonctionnaire de police, doit dorénavant laisser son téléphone portable sous la surveillance du chef de poste avant d'aller en faction. La sentinelle ne doit  émettre, ni recevoir un appel ou faire du  WhatsApp pendant sa faction" précise la note de service publié le 16 juillet.

Le patron de la police nationale rappelle que tout manquement à sa consigne expose la sentinelle à des sanctions disciplinaires mais aussi son chef.

Par ailleurs, il est demandé aux directeurs centraux, directeurs de région et les directeurs de secteur de veiller à l'exécution de cette décision.

Fermer

  1. Populaires
  2. Tendance
ADS TDE
Fermer