Ad Top Header

Coronavirus: les agents de santé mettent la pression

By July 06, 2020 32

Les syndicats des agents de santé du Togo viennent de relever au ministre de la santé et de la protection sociale, des insuffisances dans la gestion de la crise à coronavirus dans le pays. C’était au cours d’une audience que Moutsapha  Midiyawa a accordée au Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot).

La rencontre  a permis de toucher du doigt des actions à l’endroit du personnel soignant dans son ensemble  dans la lutte contre le Covid-19, l’ organisation pratique de la prise en charge du COVID-19 dans sa phase d’endémie, la problématique  des soignants civils qui servaient au centre de prise en charge du CHR- Lomé Commune, la question  des agents nouvellement recrutés qui n’ont pas reçu de lettre de nomination et la préoccupation de certains Agents, Personnel Administratif relevant du budget du CHU-SO qui devaient bénéficier d’un reclassement.

Dans les détails, les syndicats reconnaissent les mesures  prises par le Chef de l'Etat pour lutter contre la Covid-19, les actions menées pour la protection du personnel soignant.

Cependant, ils soutiennent  que certaines de ces mesures prises à leur faveur ne sont pas toujours mises en œuvre.

« Tout en remerciant le gouvernement pour les efforts en la matière, les syndicats déplorent le manque depuis quelques semaines de masques N95 ou FFP2 dans certains hôpitaux » précise le rapport de la rencontre.

Ils demandent à cet effet l’octroi d’une Prime Spéciale COVID à tous les agents de la  santé ; d’un montant de Cinquante mille francs (50.000f) par agent et par mois durant la période concernée par l’Urgence Sanitaire.

De même, ils exigent une  souscription à une Assurance Vie à tous les agents de la santé et  la signature de la proposition d’Assurance gracieuse. Laquelle assurance couvrira tous les agents de santé et bénéficiera à ceux qui  seront contaminés par la Covid-19.

Pour le Synphot et compagnie, la Pandémie à Sras-Cov-2, devient endémique. Il urge de revoir  les schémas de prise en charge et procéder à la mise en application rigoureuse des procédures fixées par l’Etat en matière de disponibilité de matériel de protection dans les Centres de Santé.

Face à ces préoccupations, Moustapha Midiyawa a promis agir, surtout que ses hôtes lui ont notifié que les démarches menées par son administration connaissent souvent une lenteur.

« Le ministre  a exprimé son intention de poursuivre les démarches auprès de ses paires car la décision de mise en œuvre de ces actions serait une décision gouvernementale » relève le rapport.

Aux dernières nouvelles, un comité de veille serait en train d’être instauré par le Synphot  pour le suivi des préoccupations soulevées au ministre en charge de la santé.

OTR
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN