Coronavirus: Ce qui rend le confinement difficile au Togo

Written by  Mar 25, 2020

Contaminé depuis le 06 mars  par ce que les médias français ont appelé au départ à tort ou à raison "le mal jaune", le Togo est en train de se battre comme un beau diable pour éviter  la propagation de la  pandémie du Coronavirus (Covid-19). La solution la plus commune aujourd'hui dans le monde est le confinement étant donné qu'à ce jour, aucun vaccin n'a encore été trouvé pour enrayer la maladie. Selon France 24, plus de 2 milliards de personnes dans le monde  sont actuellement confinées chez elles. Cependant une question importante taraude les esprits : le Togo a-t-il les moyens de décréter un confinement total de sa population ?

Beaucoup d'éléments nous emmènent à dire qu'un confinement total au Togo serait assez compliqué à réaliser au vu de ce qui se fait ailleurs.

D’entrée de jeu,  un confinement nécessite une bonne quantité d'approvisionnement en produits alimentaires pour un temps donné. Or le niveau de vie de la population moyenne ne lui permet pas de remplir cette condition.

Selon un dernier rapport de la Banque Mondiale, le Produit intérieur Brut (PIB)  par Togolais s'élève à 682 dollars en 2019. Un chiffre qui vaut à ce pays situé à l'Ouest du continent africain,  la 11e place du palmarès des pays les plus pauvres du monde. Le Togo présente un PIB de 5,59 milliards de dollars pour 8,2 millions d'habitants.

En des termes plus simples, le Togolais lambda n'a pas les moyens de s'acheter tout ce dont sa famille et lui ont besoin pour vivre pendant plus de deux semaines sans sortir parce que nombre d'entre nous vivent au jour le jour.

Même si la première condition était possible, il serait difficile pour tout le monde de s'approvisionner pour un temps donné sans provoquer des pénuries énormes parce que le Togo est hautement tributaire des produits alimentaires importés. Les pays qui lui envoient   ces produits étant eux-mêmes confrontés à la même épidémie, ils ne seront pas en mesure de  l’approvisionner convenablement pour fournir assez d'articles sur les étalages.

Outre ces aspects économiques, les conditions des habitats n'aident pas forcément pour une réussite parfaite du confinement. La surpopulation dans certaines cours communes risque d'encourager certains à désobéir à la règle du confinement.

Toutefois devant une situation où la nécessité du confinement fait loi, l’on est  contraint de créer un climat de plus en plus favorable à son effectivité.

Que chacun joue sa partition

Michel Akakpo, étudiant de Philosophie, Master I  encourage  le gouvernement à prendre des mesures appropriées pour favoriser le respect du confinement avant de le décréter puisque, dit-il  nous tendons vers cette solution drastique.

«  Les prix des produits alimentaires importés peuvent par exemple être subventionnés par l'État pour permettre à tous les citoyens d'avoir de quoi se nourrir pour un temps et ne plus être obligé de sortir malgré l'évidence du péril, même si cela ne règle pas le problème subséquent qui est celui d'une possible pénurie. Les coûts des moyens de communication peuvent également être revus à la baisse pour palier à l'ennui provoqué par le confinement et favoriser le loisir à travers l'usage d'Internet » a-t-il proposé.

Toujours sur les moyens de communication, Alexandre Akla, journaliste, créateur du concept Génération Imapct-Togo, demande aux opérateurs de téléphonie mobile de rendre certains services, augmenter les forfaits et prolonger la durée de leur validité.

« Faites en sorte que la panique, la peur, le stress, l’anxiété, la dépression, l’ennui ne nous ne tuent pas dans notre confinement », a exprimé M. Akla avant de plaider pour l’exonération de la facture d’eau et d’électricité.

Par ailleurs, le gouvernement togolais a  annoncé un décaissement de 2 milliards de francs CFA pour combattre la maladie au Togo. Si pour certains ce fonds ne représente rien, vu la gravité de la situation, pour d’autres, il est une base pour non seulement pour équiper les hôpitaux mais aussi favoriser un confinement efficace aux couches défavorisées-.

C’est dans cette optique qu’André Kangni Afanou  propose l’ouverture d’un ‘’Compte Citoyen’’   qui sera géré par des médecins de renoms  entre autres les docteurs  Wateba Ihou Majesté,  Moise  Fiadjoe,  Michel Kodom  et Gilbert Tsolenyanou. En plus peut être le  Prof Kako Nubukpo  et Mgr  Nicodème Bénissan- Barrigah pour approuver les sorties de fonds.

« Nous autres, on va juste, chaque jour, animer une page Facebook  et Twitter pour assurer la transparence et fait le point de toutes les contributions reçues sur le compte. Et des dépenses décidées par le Comité de médecins. Et l'argent servirait à  acquérir le matériel de base pour la prévention (masque et autres) à  équiper vraiment les centres de prise en charger et à  atténuer les conséquences économiques du confinement sur les couches défavorisés notamment  les artisans, revendeurs et les  zemidjan » a suggéré le  Coordinateur Afrique Centrale et de l’Ouest du Centre pour les Droits Civils et Politiques (CCPR).

M. Afanou est convaincu que son idée n’est pas un idéal mais il invite ministres, députés, responsables d'institutions, leaders de partis politiques et associations de la société civile, leaders d'opinion, chefs d'entreprises, Togolais de la diaspora à y adhérer pour éviter aux Togolais de s’exposer au Covid-19.

Par ailleurs, sur les réseaux sociaux beaucoup d’internautes interpellent le Chef de l’Etat. Ils espèrent que Faure Gnassingbé s’adressent à la  nation pour annoncer des mesures d’accompagnement  à leur intention.

Un leader d’opinion estime  que la parole du Chef de l’Etat dans ces genres de situation reste solennelle. Selon lui, il est évident que le verbe du président ne fera pas disparaitre sur le champ le virus au Togo, mais elle aura le mérite de rassurer la population quant aux dispositions anticipatives prises s’il arrivait que le pays doit subir plus qu’il ne l’est aujourd’hui.

«  L’heure n’est plus au tweet… Aujourd’hui ce dont les Togolais ont besoin ce sont des mesures concrètes de leur président qui les rassure que des dispositions sont prises pour leur garantir un bon confinement » a-t-il laissé sur sa page facebook.

Le Coronavirus est une pneumonie virale apparue début décembre sur le marché de Wuhan dans la province du Hubei, au centre de la Chine. Cette maladie, de la famille des coronavirus, se manifeste par les symptômes de la grippe pouvant entrainer des syndromes respiratoires sévères. Plusieurs cas ont été déjà signalés dans le monde.

Au Togo, le nombre de personnes touchées à ce jour est chiffré à 20 selon covid19.gouv.tg, le  site officiel du gouvernement togolais qui donne des informations en temps réel sur l’évolution de la pandémie au Togo.

Fermer

 

Last modified on mercredi, 25 mars 2020 11:01
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer