Gabriel Kokou Doufle Gabriel Kokou Doufle

Togo: 'l’apôtre' Doufle emprisonné, ses camps fermés Featured

Written by  Mar 13, 2020

Gabriel Kokou Doufle alias David a été arrêté la semaine dernière et déféré à la prison civile de Lomé mercredi dernier. L’homme s’est autoproclamé « père des nations » et a annoncé qu’il prendrait le pouvoir au Togo à parti de ce mois de mars. Plusieurs chefs d’accusation pèsent contre celui qui a érigé 2 camps de concentration à Djagble et à Klade-Copé, près d’Asrama. Dans le même temps, les activités de son organisation religieuse sont suspendues par décision du ministre de l’administration territoriale.

C’est la gendarmerie togolaise qui a réussi à capturé Gabriel Kokou Doufle, responsable des camps où vivent en communauté depuis l’année dernière des ressortissants de plusieurs pays dans l’attente du retour de Jésus.

Dans ses doctrines, le sieur Doufle a fait admettre à ses victimes que le Togo serait la nouvelle Jérusalem dont parle la Bible. Pour lui, Jésus-Christ reviendrait très bientôt à partir du Togo, les gratte-ciels pousseront de terre d’eux-mêmes, les rues du Togo seront toutes pavées d’or et que tous ceux qui sont avec lui seront des multimilliardaires comme récompense de Dieu.

Par-dessus tout, celui qui se dit apôtre de Dieu a indiqué qu’à partir de mars 2020, il serait le futur président du Togo « suite à la mort subite de l’actuel d’Etat ».

Après son arrestation, M. Doufle a été confronté à plusieurs de ses victimes qui ont fait des dépositions à charge contre lui. Il a été présenté au 2e substitut du procureur de la République. A toutes les questions, il a répondu que c’est Dieu qui lui a dit de faire ce qu’il fait.

Au rang des chefs d’accusation retenus contre lui, on retient séquestration, sédition, trouble à l’ordre public, harcèlements sexuels, viols sur fidèles, diffamation. Pour les autorités togolaises, M. Doufle est illuminé qui se comporte en un vrai gourou dans ses camps de concentration en commettant beaucoup de drames.

Le 26 février dernier déjà, le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales a pris une décision portant suspension d’activités de l’organisation religieuse « Montage de Sainteté ». La « secte » créée par Gabriel Kokou Doufle ne peut plus mener ses activités ni à Djagble ni à Klade-Copé de même que sur ses sites annexes.

Fermer

Last modified on vendredi, 13 mars 2020 13:48
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer