Jules Apedjinou Jules Apedjinou

Drogue et VIH: RAPAA a remis plus de 1000 étudiants sur le bon chemin

Written by  Déc 11, 2019

Recherche Action Prévention Accompagnement des Addictions (RAPAA)  est  toujours au front pour une jeunesse togolaise affranchie de la consommation de substances psychoactives. L’ONG vient de sensibiliser une nouvelle fois plus de 1000 étudiants de l’université de Lomé sur la consommation de substances psychoactives, violences, pratiques sexuelles à risques et contamination aux IST. Les contours de cette initiative qui entre dans le cadre de  la célébration de la journée mondiale de lutte contre  le Sida ont été présentés à la presse mercredi à Lomé.

Ce sont Catherine Toure-Khadija et Jules Apedjinou, respectivement Présidente du conseil d’administration et Directeur exécutif de l’ONG RAPAA qui ont eu à entretenir la presse sur la nouvelle action de prévention à l’université de Lomé.

Selon eux, l’initiative visait à éveiller davantage les consciences sur les risques liés à la consommation des substances pyschoactives.

« Il s’agissait une nouvelle fois de montrer aux jeunes en quoi la consommation de substances peut induire des comportements sexuels à risque notamment la perte de contrôle de soi, les rapports sexuels non consentis et/ou non protégés, les violences sexuelles, la vulnérabilité aux agressions sexuelles », a expliqué Mme Toure-Khadijia.

La sensibilisation a été faite le mardi 10 décembre à l’université de Lomé. Là-bas, les équipes de l’ONG RAPAA ont utilisé la paire éducation et les focus groupes, une démarche qui facilite les échanges, le partage des informations et le transfert de connaissances afin d’adopter les aptitudes et attitudes nécessaires à un changement de comportements.

« Nous avons touché plus de 1000 étudiants et sensibilisé sur les dangers que représentent la consommation de drogues et risques de contamination aux IST. 4000 préservatifs masculins et féminins ont été distribués », a dressé Jules Apedjinou.

 

Le directeur exécutif de RAPAA ajoute que des outils de prévention tels que les dépliants, autocollants, t-shirts ont été aussi  distribués afin de diffuser les messages de sensibilisation et renforcer le niveau d’information des étudiants.

A noter que l’activité de prévention a été menée en collaboration avec le CNLS-IST et l’ONUSIDA.

Instituée en 2013,  RAPAA a depuis lors multiplié des actions similaires en vue  de lutter contre toutes formes d’addiction. La cible privilégiée par  l’organisation est la jeunesse qu’elle considère comme la couche vulnérable à la consommation de substances psychoactives.

Fermer

Last modified on mercredi, 11 décembre 2019 20:41
FNPT 2020
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer