Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Des cadres de Mission-Tové lors de la délimitation Des cadres de Mission-Tové lors de la délimitation

Togo: Mission-Tové vent debout contre la préfecture d’Agoè-Nyivé Featured

Written by  Oct 30, 2019

Les relations de voisinage entre Mission-Tové et ses villages environnants risquent de devenir glaciales. Le canton accuse la préfecture d’Agoè-Nyivé d’avoir annexé son territoire et se soulève. Mercredi, une horde d’habitants « surexcités »  ont démarré la délimitation du canton de Mission-Tové.  L’initiative vise, selon eux, à aider le gouvernement dans sa politique de décentralisation et surtout éviter la disparition de Mission-Tové de la carte nationale.

Le canton de Mission-Tové  dans la préfecture de Zio est créé par l’arrêté N°254 du 04/09/ 1935 portant organisation du cercle du sud et publié dans le journal officiel du territoire du Togo placé sous mandat de la France N°373 du 16/07/ 1936.

Le canton est limité par TogbléKopé, Légbassito, Sanguéra, Aképé, Assomé et Kovié. Les cadres du milieu estiment que plusieurs villages deviennent une convoitise pour les cantons de Légbassito et Sanguera.

Les cadres de Mission-Tové disent ne pas comprendre  comment et pourquoi le village d’Agossito, qui non seulement est une propriété d’Akofala, mais aussi fut un champ des fondateurs d’un quartier de Mission-Tové appelé Apéyéyémé peut du jour au lendemain devenir une localité de la préfecture d’Agoè-Nyivé.

«… Ils prennent illégalement notre territoire. Mission-Tové  est un point stratégique et maintenant que Lomé est inondé tout le monde veut nous envahir » s’est offusqué Komlan Sobo, l’un des cadres avant d’ajouter « Pour l’heure, la préfecture d’Agoè-Nyivé veut annexer le village d’Agossito à son territoire en mettant devant 2 chefs cantons activistes : ceux de Légbassito et Sanguéra ».

Face à cette situation, hommes, femmes et jeunes de ce canton se sont mobilisés mercredi en grande masse pour tracer les limites entre Mission-Tové et Golfe.  Ils ont à cette occasion parcouru les bornes qui délimitent le canton et la préfecture.

La démarche qui s’apparente à un conflit d’espace vital entre deux collectivités est plutôt une initiative noble et salutaire d’après M. Sobo.

« Notre territoire est annexé et nous ne pouvons pas rester sans rien faire. Encore que c’est notre devoir d’aider les gouvernants à bien faire leur travail. Eux ils sont dans leur bureau et ce sont nous les autochtones qui doivent connaître les limites de notre territoire et leur faire savoir », a précisé le secrétaire cantonal UNIR.

La délimitation va se poursuivre à Sanguéra et à TogbléKopé. Mais déjà, les autochtones appellent les autorités compétentes à intervenir pour éviter que la situation ne dégénère.   


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on mercredi, 30 octobre 2019 16:10
ADS 19b
TGCEL
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer