Les médias associés à la gestion des risques de catastrophes

Written by  Oct 10, 2019

Face aux inondations récurrentes que connaît Lomé ces derniers temps, les médias ont un rôle important à jouer.  C’est ce qu’affirme la  Direction Générale de la Météorologie Nationale (DGMN). Cette structure a formé jeudi des journalistes à certains termes techniques. L’idée est d’amener les participants à s’approprier du lexique de la météo pour bien informer en vue de sauver les populations vulnérables.

La formation fait suite à la publication en septembre dernier d’un bulletin de la prévision saisonnière petite saison des pluies au sud Togo.

Le document qui donne des informations sur la petite saison pluvieuse est écrit dans un vocabulaire propre à la météo.

Pour la direction, il s’avère nécessaire d’outiller les médias sur certaines de ses terminologies afin qu’ils rendent l’information accessible à la population.

« Le bulletin indique que d’abondantes pluies sont attendues jusqu’à mi-novembre au sud Togo. Effectivement la pluie a commencé et ça inquiète un peu. C’est pourquoi la Météo a pensé organiser cet atelier pour aider les  journalistes à s’approprier des termes techniques que nous utilisons pour une  large diffusion à l’intention des populations les plus vulnérables », a expliqué Latifou Issaou, directeur général de la DGMN.

A l’occasion, les participants se sont familiarisés avec des termes climatologiques, agro météorologiques, hydrologiques et  des prévisions quotidiennes entre autres.

Un plan de communication a été défini entre les médias participants et la DGMN pour une meilleure gestion des risques de catastrophes.

Fermer

ADS TG TERMINAL
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer