Presse togolaise: la Déclaration de Kara !

Written by  Jan 22, 2020

Les journalistes togolais se décident à œuvrer pour l’amélioration de leurs conditions de vie. A l’issue de l’édition 2020 des journées portes ouvertes, les organisations professionnelles ont publié une déclaration importante qui sonne le glas de la pratique des per diem de 5 000 qui dispense les organisateurs d’évènement de payer des facteurs en bonne et due forme. Togobreakingnews.info vous propose l’intégralité de la « Déclaration de Kara ».

DECLARATION DE KARA

L'Observatoire Togolais des Médias (OTM), le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), le Patronat de la Presse Togolaise (PPT), l'Union des Radios et Télévisions du Togo (URATEL), le Conseil Togolais des Editeurs de Presse (CTEP), l'Association Togolaise des Organes de la Presse Privée en Ligne (ATOPPEL), le Syndicat National des Journalistes Indépendants du Togo (SYNJIT), l'Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT), et l'ensemble de la presse togolaise réunis du 15 au 18 janvier 2020 en Journées Portes Ouvertes dans la ville de Kara,

Soucieux du développement de la presse togolaise et de la promotion de l’excellence dans les médias,

Conscients que le développement des médias contribue au développement de la Nation,

Considérant les dispositions du nouveau Code de la presse et de la communication,

Considérant le défi de professionnalisation de la presse,

Conscients des maux qui minent leur corps de métier, notamment la précarité, la pauvreté, la perte des valeurs,

Soucieux de travailler à accorder aux journalistes et aux médias togolais, une capacité financière à même de leur permettre de vivre de leur métier et de remplir plus efficacement leurs missions d'information, d'éducation et de divertissement des masses,

Engagés à redorer le blason de ce corps de métier si noble et si respecté sous d'autres cieux, mais très marginalisé dans notre pays,

Conscients de la nécessité d'aller au plus vite vers la signature de la Convention Collective des médias du Togo afin d'assurer un statut aux employés des sociétés de presse du Togo,

Décidons de l'adoption à partir du 31 Janvier 2020, d'une GRILLE TARIFAIRE HARMONISEE des sociétés de presse du Togo (Presse écrite, Presse en Ligne, Radios  et Télévisions ),

Exigeons des organisateurs des rencontres et manifestations, l'arrêt sur les lieux de reportage, de la distribution de jetons de présence aux reporters et journalistes. Un phénomène qui dégrade et avilit l'image des professionnels des médias et met à mal leur réputation,

Mettons fin à la constitution de listes de présence au profit des journalistes sur les lieux de reportage,

Recommandons à tous les organes de presse du Togo, la présentation de factures à leurs clients avant toute prestation ou couverture à caractère promotionnel ou publicitaire,

Appelons tous les organes de presse du Togo et tous les Directeurs de communication, attachés de presse et responsables des cellules de communication des organisations, institutions ou structures faisant appel aux services des médias, au respect scrupuleux du contenu de la présente déclaration,

Exhortons le gouvernement à faire en sorte que le Fonds de soutien aux médias togolais, en période électorale stipulé à l'article 52 du nouveau Code de la presse et de la Communication, soit alloué à la presse togolaise dans son ensemble (médias publics et médias privés),

Mettons en place un comité chargé de l'élaboration et de la publication de la grille  Tarifaire.

 

Fait à Kara, le 17 Janvier 2020

 

Ont signé

Aimé Ekpé

Pour l'OTM

 

Arimiyao TCHAGNAO

Pour le CONAPP

 

Carlos KETOWOU

Pour le PPT

 

YAKE Tommotoki

Pour l'URATEL

 

Halirou TCHAKALA

Pour le CTEP

 

David SOKLOU

Pour ATOPPEL

 

Isidore KOUWONOU

Pour le SYNJIT

 

Pierre AGBANDA

Pour le UJIT

Last modified on mercredi, 22 janvier 2020 10:22
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer