LCF-City Fm: le personnel ne veut plus des marches et sollicite Faure

Written by  Fév 17, 2017

Devant la presse vendredi pour faire le point des actions entreprises depuis le 6 février dernier, date à laquelle Pitang Tchalla a notifié au Groupe Sud Media (LCF et CITY FM) le retrait des fréquences radioélectriques, le personnel de ces médias a indiqué qu’il privilégie désormais le dialogue pour la reprise des activités plutôt que de continuer les marches de protestations.

Au cours du point de presse, Samuel Gnanhoui et ses collègues ont tenu à remercier les uns et les autres en l’occurrence les organisations de la Société Civile, les organisations professionnelles de la presse et toutes les personnes qui se sont mobilisées pour cette cause et qui ont mené et continuent de mener des actions à des niveaux divers. 

Dans une déclaration liminaire, le personnel du Groupe constate que les deux parties à savoir la HAAC et la Direction Groupe Sud Média ont continué à garder leurs positions quant au fonds du dossier. Le personnel remarque en outre que toutes les démarches entreprises de part et d’autres n’ont pas encore connu un aboutissement heureux. 

Dans cette sorte de labyrinthe, le personnel de LCF-City indique qu’il privilégie la voie du dialogue pour parvenir à une solution dans l’intérêt des près de 80 personnes employées du Groupe Sud Media. 

« C’est pourquoi nous réitérons notre appel : - au Président de la République Chef de l’état, à considérer, au nom de son mandat social, la situation du personnel du Groupe Sud Media et à s’impliquer personnellement dans la recherche d’une solution qui préserve les acquis sociaux des employés », a déclaré Samuel Gnanhoui.

De même, le personnel indique ne pas être mêlé ni de près ni de loin à quelque actions violentes ou propos haineux commises ou prononcés contre quiconque et ne compte laisser la situation sociale faire l’objet de récupération politique. 

Dès lors, Samuel Gnanhoui et les autres s’interrogent sur le bienfondé des manifestations publiques dans la résolution de cette situation. 

« Il (le personnel) demeure profondément attaché à la vertu du dialogue et de la médiation dans un climat de paix et de respect pour les institutions de la république », conclu la note dans laquelle le personnel de LCF-City FM annonce avoir saisi le Médiateur de la République, en dehors du recours en annulation de la décision de Pitang Tchalla introduit par la Direction du Groupe Sud Média devant la Cour Suprême.

Cette décision du personnel des deux médias intervient alors que de nouvelles manifestations sont programmées pour les 21, 22 et 23 février prochains à Lomé.

CENI 2020
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer