Breaking News

Les greffiers refusent d’avancer à reculons et maintiennent la grève

Written by  Jui 01, 2017

Pas de répit pour les Greffiers du Togo qui observent depuis deux semaines un mouvement de débrayage. Ils viennent de décider de durcir le ton en lançant un nouveau mot d'ordre de grève. La nouvelle grève à laquelle appellent le Syndicat National des greffiers du Togo (SNGT) et l’Association des greffiers du Togo (AGT) a lieu du 6 au 8 juin prochains.

C'est une conséquence de l'échec des discussions qui ont eu lieu entre les premiers responsables syndicaux et le gouvernement.
Le ministre Gilbert Bawara en charge de la fonction publique et son collègue Pius Agbetomey, Garde des Sceaux, ministre de la justice et des relations avec les institutions de la République qui ont eu discuté avec les Greffiers leur ont proposé création d’une commission.
Cette Commission qui aura la charge de réexaminer le statut spécial des greffiers, n'est pas du goût de frondeurs.
Les garants de la procédure judiciaire estiment que la création d'une telle commission serait une stratégie maligne de l'autorité, qui envisagerait des atermoiements.

« La base vient de rejeter la proposition des ministres pour la simple raison qu’elle ne comprend pas l’utilité d’une réexamination d’un statut spécial qui a été examiné et adopté en conseil des ministres, puis examiné par la Commission des lois de l’Assemblée Nationale », a indiqué Koriko Bagaza, porte-parole des grévistes.

Les Greffiers réclament l'adoption d’un statut spécial définissant un plan de carrière, des primes spéciales de rendement, et de meilleures conditions de travail et de vie.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer