UE COVID

S3xtape: Une quarantaine d’élèves arrêtés par la Police Featured

Written by  Juil 16, 2020

La police nationale togolaise a commencé le ménage au sein des écoles en compétition de pornographie. Elle vient de mettre la main sur plus d’une  quarantaine d’élèves identifiés dans les vidéos devenues virales ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Les mis en cause risquent gros.

Les forces de l’ordre et de sécurité ont fait une descente inopinée dans des établissements scolaires ce jeudi où elles  ont procédé à l’interpellation des élèves auteurs de  vidéos pornographes.

Le Directeur général de la Police nationale, le Lieutenant-Colonel, Yaovi Okpaoul a confirmé à Togobreakingnews.info que ces éléments sont sur le terrain à cet effet.

Pendant ce temps, d’autres sources confirment que plus d’une quarantaine ont été arrêtés dans les écoles et transférés à la Brigade de recherches et d'investigations (BRI). D’autres ont été arrêtés chez eux à la maison.

Les mis en cause viennent entre autres du Lycée d’Enseignement Général Adidogomé 1 (LEGAL 1), l’IPL La Confiance, l’Ecole Protestante d’Agbalépodo, et le Complexe  scolaire Cheikh Anta Diop de Gbegnedji, de Notre Dame des Apôtres et de Notre Dame de l'Eglise.

Ils ont accusés de dépravation des mœurs suite au tournage de vidéos pornographiques en classe.

Selon l’article 139 du code pénal, ils risquent une  peine d’emprisonnement de six (06) mois à deux (02) ans et d’une amende de deux millions (2.000.000) à dix millions (10.000.000) de francs CFA ou de l’une de ces deux peines.

Fermer

Last modified on jeudi, 16 juillet 2020 16:00
  1. Populaires
  2. Tendance
ADS TDE
Fermer