Breaking News

La LTDE satisfaite de la libération de Satchivi et Cie mais ne désarme pas Featured

Written by  Fév 08, 2018

Les étudiants de l’université de Lomé arrêtés en début de semaine n’auront plus à passer une nuit de plus à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). Foly Satchivi, Président de la Ligue Togolaise des Droits des Etudiants (LTDE) et ses coaccusés interpellés mardi par les forces de l’ordre ont été libérés jeudi sous contrôle judiciaire. L'organisation estudiantine annonce de nouvelles manifestations sur le campus universitaire.

Parmi les neuf (9) étudiants arrêtés, trois (3) ont bénéficié d’une liberté définitive. Le leader national de la LTDE et les cinq (5) autres ont été libérés provisoirement et placés sous contrôle judiciaire.

Autrement dit, leurs déplacements en dehors de Lomé doivent être désormais signalés au Procureur de la République.

Aussi, doivent-ils passer chaque premier lundi du mois signer la fiche de présence auprès du juge d’instruction.

A la LTDE, on remercie toutes les organisations de défense des droits de l’homme ainsi que toutes les personnes qui de près ou de loin se sont fortement impliquées dans la remise en liberté des camarades étudiants.

Cependant, la Ligue ne se désarme pas. Elle qui réclame l’amélioration du débit du wifi, l’augmentation des bourses et allocations de secours, la reprogrammation des unités d'enseignement ainsi que le respect des autres dispositions de l’accord tripartie signé en 2012 entend maintenir la flamme des revendications jusqu’à nouvel ordre. 

Parallèlement, la LTDE tient ce vendredi à Lomé une conférence de presse pour dévoiler à l’opinion le programme de ses prochaines manifestations.

Last modified on vendredi, 09 février 2018 00:10
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer