Agbeyome: Descente des soldats dans sa maison, Attisso et Adjamagbo encore convoqués Featured

Written by  Avr 23, 2020

Les habitants de la maison d’Agbeyome Kodjo ne sont pas au bout du supplice. Le domicile a enregistré jeudi une nouvelle visite inattendue d’une horde de soldats alors que le propriétaire est gardé à la Gendarmerie depuis mardi. Dans le même temps, Fulbert Attisso et Brigitte Adjamagbo-Johnson qui ont répondu à la convocation du SCRIC jeudi sont priés d’y retourner vendredi.  

Une dizaine de gendarmes s’est rendue au domicile d’Agbeyome Kodjo jeudi matin. Les visiteurs inattendus se sont introduits sans ménagement. Ils montent directement à l'étage et font le tour des lieux. Ce n’est qu’après qu’ils informent Mme Kodjo qu'ils sont venus mettre fin à une conférence de presse prévue par Mgr Kpodzro d'après leurs informations.

Selon les occupants de la maison, les visiteurs ont proféré des menaces avant d’indiquer qu’aucune conférence de presse ne devrait plus se tenir dans la maison de l’ancien Premier ministre.

Avant de repartir, le détachement a bien pris soin d’informer la maisonnée qu’il reviendra aussi souvent dans la maison.

Pendant ce temps, les interrogatoires se poursuivaient au Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC) de la Gendarmerie.

Fulbert Attisso et Brigitte Adjamagbo-Johnson convoqués se sont bien rendus dans les locaux du SCRIC. Le Président de Le Togo Autrement a été interrogé en premier alors que la Secrétaire générale de la CDPA ne voulait parler qu’en présence de son avocat. Elle avait été autorisée à repartir pour revenir dans l’après-midi.

A la fin de la journée, le Coordonnateur général de la campagne d’Agbeyome Kodjo et sa porte-parole ont été autorisés à rentrer chez eux. Mais M. Attisso et Mme Adjamagbo doivent retourner vendredi matin dans les locaux du SCRIC.

La suite de l’affaire Agbeyome Kodjo promet. Le leader du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), arrivé 2e selon les résultats officiels de la dernière élection présidentielle est accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat. L’opposant rejette les résultats proclamés et se considère comme le Président élu.

Mardi dernier, il a été arrêté dans sa maison de façon spectaculaire par une horde des forces spéciales qui ont tout défoncé. Depuis, il est gardé à la Gendarmerie.

Fermer

Last modified on jeudi, 23 avril 2020 23:24
ADS TG TERMINAL
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer