Brigitte Adjamagbo-Johnson Brigitte Adjamagbo-Johnson

Adjamagbo: "le moment est suffisamment grave, les togolais doivent se lever" Featured

Written by  Mar 11, 2020

Agbeyome Kodjo est convoqué à l’Assemblée nationale ce mercredi matin pour être écouté avant la levée de son immunité parlementaire. Le pouvoir accuse l’opposant qui conteste les résultats de présidentielle du 22 février d’atteinte à la sûreté intérieur de l’Etat. Pour Brigitte Adjamagbo-Johnson, porte-parole du candidat, les togolais ne doivent pas laisser faire.

Pour Brigitte Adjamagbo-Johnson, le régime togolais est en train de provoquer une nouvelle phase de la lutte politique dans le pays, alors même que la page de l’élection présidentielle n’est pas encore tournée.

« C'est un évènement grave. C'est un évènement politique majeur. Nous sommes en crise postélectorale. Une crise née du fait que le candidat, Agbeyome Messan Kodjo pour lequel les togolais ont massivement voté n'a pas été proclamé vainqueur », condamne Brigitte Adjamagbo-Johnson.

La porte-parole du candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro affirme qu’Agbeyome Kodjo n’a commis aucun crime. Pour elle, l’ancien Premier ministre est simplement « dans une logique avec le peuple togolais de réclamer sa victoire et de faire en sorte qu'il y ait alternance au Togo ».

Pour Mme Adjamagbo-Johnson, l'acte qui vient d'être posé est « manifestement un signe que le régime ne veut pas comprendre la détermination des togolais à ne pas voir leur victoire volée ». L’ancienne candidate à la Présidence togolaise

« On veut impressionner, on veut faire peur... Je crois que les togolais qui savent pour qui ils ont voté le 22 février dernier et que nous écoutons comprendront que le moment est suffisamment grave pour qu'ils se mobilisent autour de leur président élu et que nous puissions atteindre nos objectifs qui sont de faire en sorte que la vérité des urnes triomphe », indique l’opposante.

La leader de la Convergence démocratique des peuples africains (CDPA) invite les togolais à prendre la mesure de la situation et de la lutte politique qui « amorce une autre phase ».

« Ma question aux togolais c'est de savoir s'ils veulent laisser leur président élu pour que le régime fasse de lui ce qu'il veut », a questionné Mme Adjamagbo-Johnson.

Selon les résultats officiels de l’élection présidentielle, Agbeyome Kodjo est crédité de 19,46% des voix derrière Faure Gnassingbé déclaré gagnant avec 70,78%. Des résultats que conteste l’ancien Premier ministre se considérant que comme vrai vainqueur du scrutin.

Le pouvoir reproche à Dr Kodjo de s’être autoproclamé président élu et d’avoir nommé un premier ministre, d’avoir accusé les autorités togolaises d’être les auteurs des incendies des marchés, d’avoir créé un site web et de s’être adressé aux forces de défense et de sécurité comme chef suprême des armées.

Fermer

Last modified on mercredi, 11 mars 2020 10:46
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer