Aklesso Atcholi Aklesso Atcholi

Togo: En attendant la Cour constitutionnelle, UNIR répond à Fabre

Written by  Jan 24, 2020

Atcholi Aklesso qualifie le recours de Jean-Pierre Fabre à la Cour constitutionnelle de « ridicule » et de « sans fondement ». Le secrétaire exécutif de l’Union pour la République (UNIR) a estimé que la requête du président national de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) aura une suite défavorable. Pour ce baron du pouvoir, même les étudiants de la première année de droit savent que les arrêts de la Haute cour sont irrévocables.

La bataille juridique à propos de la candidature de Faure Gnassingbé entre l’UNIR et l’ANC commence à quelques jours de la présidentielle du 22 février prochain au Togo.

Mardi, Jean Pierre Fabre a informé la presse qu’il a déposé auprès de  la Cour constitutionnelle, un recours en invalidation de la candidature de Faure Gnassingbé.

Il soutenait que la procédure suivie par l’assemblée nationale pour obtenir la modification de la Constitution le 08 mai 2019 qui a permis à M. Gnassingbé de rempiler pour un 4è mandat  est entachée de fautes et de manquements graves.

Aussi, le leader de l’ANC exige-t-il à la Cour constitutionnelle la démission d’Aboudou Assouma et Kouami Amados-Djoko, deux juges qui selon lui ont déjà fait 2 mandats au sein de cette institution.

Répondant  à l’ex chef de file de l’opposition, le secrétaire général d’UNIR dit trouver la démarche de l’ANC  ridicule.

«…Jean Pierre Fabre a même insisté que la Cour soit installé pour lui permettre de déposer sa candidature auprès d’elle. Aujourd’hui, il remet en cause cette même cour. C’est ridicule et moi, je suis attristé que les gens se comportent comme cela dans notre pays. On ne peut pas vouloir une chose et son contraire »,  a déploré M. Aklesso, mercredi au sortir de la cérémonie de positionnement des candidats sur le bulletin de vote.

Le député à l’assemblée nationale ira un peu loin en donnant une leçon de droit à son adversaire politique.  Selon lui, M. Fabre doit avoir à l’idée que la Cour constitutionnelle ne revient pas sur ses décisions.

«…Le processus se poursuit et les élections auront lieu point bas…Tout le monde sait que les arrêts de la Cour constitutionnelle ne sont pas susceptibles de recours. Même les Etudiants en première année de droit le savent », s’est-il glorifié.

Rappelons que  Jean Pierre Fabre  a annoncé la saisine de l’Union Inter Parlementaire sur le sujet s’il n’est pas satisfait par les juridictions nationales.

CENI 2020
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer