Breaking News

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Des leaders de la Coalition (Archives) Des leaders de la Coalition (Archives)

Togo: la Coalition alerte l'opinion sur "un projet machiavélique du régime" Featured

Written by  Jan 08, 2019

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise (C14) contredit le gouvernement au sujet de l’affaire d’Amakou, qui a défrayé la chronique la semaine dernière. Selon la C14,  l’explication selon laquelle les agents togolais arrêtés dans ce village ghanéen, se seraient retrouvés sans le savoir sur le territoire ghanéen « n’est que du mensonge ». Pour ce regroupement politique, l’opération procédait d’une manœuvre du pouvoir qui vise à faire croire à l’opinion internationale que la coalition prépare une rébellion.

Trois agents des forces de défense et de sécurité du Togo avait échappé de peu le 1er janvier dernier à une vindicte populaire dans le village d’Amakou, au Ghana.

Dans un communiqué publié mardi, la coalition a estimé que l’arrestation des trois agents de forces de sécurité et de défense du Togo dans le village d'Amakou au Ghana est intervenue au moment où, de sources concordantes indiquent qu’un plan d’introduction d’armes par le régime au sein de la population ainsi que le recrutement et la formation de miliciens seraient en cours.

L’objectif de cette manœuvre, explique le regroupement, est de faire croire à l’opinion internationale que la coalition détiendrait des caches d’armes, en préparation à une rébellion.

« Vu l’extrême gravité de ces informations persistantes, la coalition tient à alerter l’opinion nationale et internationale sur ce projet machiavélique et sordide du régime » lit-on dans le document.

Dans le même temps, la coalition demande que toute la lumière soit faite sur cette l’affaire et exhorte la population à une plus grande vigilance pour déjouer la réalisation « du plan diabolique en préparation par le régime ».

Le gouvernement en se prononçant sur l’affaire la semaine dernière, a soutenu que les agents en question se seraient retrouvés « sans le savoir » sur le territoire ghanéen. Et ceci à cause de la porosité des frontières et l’absence leur  bornage systématique.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook