Breaking News

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763

Togo: Qui sont les 454 détenus graciés par Faure Gnassingbé Featured

Written by  Jan 08, 2019

Attendu pour un discours de vœux à la nation pour le compte de la nouvelle année, Faure Gnassingbé a plutôt décidé d’agir que de parler. Du moins pour l'instant! Le chef de l’Etat togolais a accordé une grâce présidentielle à des prisionniers. Selon un décret pris en début d’année et lu à la Télévision nationale mardi, plus de 454 détenus vont recouvrer leur liberté. Qui sont ces heureux bénéficiaires ?

454 personnes détenues dans des prisons civiles du Togo vont enfin regagner leurs familles. Ceci est possible suite à une remise de peine décidée par le président togolais. Faure Gnassingbé a signé en tout début d’année un décret accordant une grâce présidentielle à ces détenus.

Selon les informations, le décret a été pris le 03 janvier dernier. Il a été rendu public mardi et diffusé à la Télévision nationale.

La grâce est accordée par le Chef de l’Etat, après avis du Conseil supérieur de la magistrature et c’est le ministre de la justice qui est chargé de l’exécution du décret.

Selon liste publié on note que les bénéficiaires de la grâce sont répartis dans 13 prisons civiles à travers le pays. Ils sont 20 à Tsévié, 13 à Notsè, 9 à Mango, 35 à Atakpamé, 35 à Sokodé et 58 à Kpalimé. A Kanté, ils sont 6 alors qu’à Kara, ils sont 13. Le gros lot se retrouve à Lomé soit 117. On note également 26 à Dapaong, 39 à Aného, 15 à Bassar et 8 à Vogan.

Qui sont les détenus bénéficiaires de la grâce présidentielle ?

C’est la question qui est posée par plusieurs togolais depuis l’annonce de la mesure. Aux nouvelles, il nous revient qu’il s’agit de détenus en général. Dans le lot, il est possible de voir des personnes détenues en lien avec la crise togolaise et qui ont purgé plus de la moitié de leur peine.

La grâce ordonnée par Faure Gnassingbé ne vise aucune catégorie spécifique de détenus. Il s’agit des prisonniers de droit commun. Alors que la Coalition de l'opposition continue de réclamer la mise en oeuvre des mesures d'apaisement dont la libération de plus de 44 personnes arrêtées et détenues en lien avec la crise sociopolitique.

Dans ce sens, il convient de préciser qu’il n’y a ni Kpatcha Gnassingbé et coaccusés, ni Foly Satchivi dans la liste. Kpatcha Gnassingbé est condamné à 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l'Etat et Foly Satchivi n'a toujours pas été fixé sur son sort. Quant à Assiba Johnson, à qui reste à purger environ 4 mois de peine, il n'est pas non plus présent sur la liste arrêtée. Il en est de même pour les membres du Mouvement citoyen Nubueke.

Pour leur part, les autorités expliquent que la mesure concerne les détenus qui ont fait la demande et qu'elle devra renforcer les mesures de confiance et d'apaisement entre les togolais.

Notons que la grâce est une prérogative constitutionnelle et discrétionnaire du Président de la République prise pour réduire la durée de la peine d’emprisonnement d’un condamné, en totalité ou en partie. Pour bénéficier de la grâce présidentielle, la personne doit avoir fait l’objet d’une condamnation pénale à la suite de laquelle une peine a été prononcée.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on mardi, 08 janvier 2019 16:39
TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer