Breaking News

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Les leaders de la Coalition Les leaders de la Coalition © ARCHIVES

Togo: l’opposition appelle au boycott du recensement électoral et menace Featured

Written by  Sep 26, 2018

La Coalition des 14 partis politiques de l’opposition a exigé mercredi l’arrêt du processus électoral en cours et la suspension du recensement électoral dont le démarrage est prévu pour le 1er octobre prochain. Le regroupement politique conteste à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) que dirige Kodjona Kadanga, le droit de continuer les activités sans les représentants des partis d’opposition. La Coalition exige par ailleurs la recomposition des démembrements de la CENI ainsi qu'un nouveau chronogramme, faute de quoi, elle se retirera du processus électoral.

La CENI poursuit ses activités et prévoit même démarrer le recensement électoral le 1er octobre prochain. Ce nonobstant l’accord intervenu dimanche dernier à l’issue de la 2e réunion du comité de suivi concernant sa recomposition.

En conférence de presse mercredi, la Coalition de l’opposition a dénoncé l’attitude de la CENI et demande au Prof Kodjona Kadanga de surseoir aux activités, conformément à la décision du Comité de suivi.

L’opposition annonce qu’elle envoie ses 8 représentants au plus tard le 30 septembre prochain à la CENI. Mais exige la recomposition des démembrements de l’institution en charge des élections, notamment les Commissions électorales locales indépendantes (CELI) et dans les Comités listes et cartes (CLC) avant le début du recensement.

« Il faudra au moins que les kits qui ont été conditionnés par ces spécialistes en fraude soient audités et qu’il y ait un reconditionnement pour rassurer tout le monde », a indiqué Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson.

Exigences... et menace de retrait du processus électoral

Pour la coordinatrice de la coalition, il sera nécessaire de s’entendre sur un chronogramme lorsque la CENI sera complète. De même, elle avance que pour un recensement inclusif, toutes les parties prenantes doivent être représentées dans les CLC.

La Coalition estime que si « la CENI présidée par Kodjona Kadanga continue son agitation et commence le recensement électoral le 1er octobre prochain », la population togolaise doit boycotter les opérations de recensement.

« Nous demandons aux populations de se mettre à l’écart du recensement électoral qui commence le 1er octobre. Ce sera une mascarade. On ne participera au recensement que lorsque les choses se feront dans les normes. A défaut de trouver des solutions à ces préoccupations, nous serons obligés de demander à nos représentants qui auront intégré la CENI, de se retirer», a déclaré Brigitte Adjamagbo Johnson, coordinatrice de cette coalition.

La Secrétaire générale de la CDPA affirme que la « CENI ne comprend rien et s’entête à vouloir organiser un recensement… ». Mme Adjamagbo-Johnson soutient également que ce que la CENI a fait jusqu’à ce jour ne compte pas et qu’il faut reprendre le processus.

« Ce qui a été fait jusqu’à présent sur intervention d’un opérateur technique comme Zetes, d’un consultant comme Monsieur Aganaï, des acteurs qui sont reconnus comme des spécialistes en fraudes, nous ne pouvons jamais accepter de les cautionner », a-t-elle lancé.

L’opposition qui n’a toutefois pas communiqué le nom des 8 représentants à la CENI, exige aussi l’effectivité du vote des togolais de l’extérieur.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on mercredi, 26 septembre 2018 15:02
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook