Breaking News

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Agbeyome Kodjo Agbeyome Kodjo

Agbeyome Kodjo: "Eviter d’exposer les togolais à des difficultés imprévisibles" Featured

Written by  Sep 15, 2018

Le comité de suivi de la mise en œuvre des décisions de la CEDEAO n’a pas pu fixer un cap à l’issue de sa première réunion tenue à Lomé en présence des protagonistes togolais. Si le pouvoir en est indifférent et continue d’agir, la Coalition de l’opposition n’a pas caché sa déception et prévoit lancer de massives manifestations dans les prochains jours. De son côté, Agbeyome Kodjo n’est pas surpris par la tournure des évènements et explique que la CEDEAO ne peut pas maîtriser les réalités du Togo mieux que les togolais eux-mêmes. Celui qui appelle à un dialogue direct entre les protagonistes, craint que de nouvelles manifestations n'exposent les citoyens à des « difficultés imprévisibles ».

Le président de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) est clair : il appartient désormais « aux acteurs politiques eux-mêmes de s’accorder sur les sujets essentiels surtout ceux qui concernent la CENI », l’institution en charge de l’organisation des prochaines élections.

« La facilitation ne peut pas comprendre les problèmes togolais comme les togolais eux-mêmes. Elle ne peut pas aussi être à notre disposition tous les jours. C’est pourquoi nous devons dialoguer entre nous, en dehors de la facilitation pour trouver une porte de sortie à cette crise et faire avancer notre bijou (le Togo) », a-t-il déclaré vendredi au micro de Radio Zéphyr.

L’ancien Premier Ministre explique que si les acteurs politiques togolais aiment véritablement le pays, ils devront accepter faire des concessions et des sacrifices pour trouver des solutions à la situation actuelle.

Agbeyome Kodjo croit que les protagonistes auraient dû mener un dialogue direct autour de la feuille de route donnée par la CEDEAO, pour éviter les incompréhensions qui surgissent actuellement dans sa mise en œuvre.

Un nécessaire compromis entre les protagonistes

Abordant la relance des manifestations de rue annoncée par la Coalition de l'opposition, le patron d’OBUTS dit ne pas épouser l’idée. Le docteur en économie avance que la première vague des manifestations tenue depuis le 19 août 2017 a coûté au Togo plus de 1000 milliards de Fcfa.

« Quand on dit qu’on veut reprendre les manifestations, moi j’ai peur, parce que la vie semble aujourd’hui plus difficile au Togo… La classe politique doit trouver un compromis pour éviter d’exposer encore les togolais et togolaises à des difficultés imprévisibles », a déclaré Dr. Kodjo.

L’ancien candidat à la présidence togolaise note que si la crise continue et que les acteurs ne prennent pas de conscience, il est fort probable d’aller à des élections sans les réformes.

Pour apaiser la tension et décrisper le climat actuel, il a appelé le gouvernement togolais à procéder à la libération des personnes encore détenues. Ceci, dit-il, pour donner du boom au cœur des familles et ensuite engager des concertations entre les acteurs politiques avant l'ouverture du débat sur les réformes constitutionnelles à l’Assemblée nationale.

Par ailleurs, Agbeyome Kodjo annonce que son parti se prépare à participer aux élections législatives. Il a assuré que les militants d’OBUTS ne sont pas prêts pour le boycott au vu les dégâts que ce choix a causé dans le passé.

Mais avant les élections, OBUTS tient en ce mois de Septembre, une assise nationale dans le cadre de ses 10 ans d’existence.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on samedi, 15 septembre 2018 12:00
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook